En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 10 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 15 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 16 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 16 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 17 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 3 jours 19 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 13 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 15 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 16 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 3 jours 19 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 3 jours 19 heures
info atlantico
© Reuters
67% des Français n’envisagent pas du tout de voter Hollande en 2017.
© Reuters
67% des Français n’envisagent pas du tout de voter Hollande en 2017.
Président 7%

67% des Français n’envisagent pas du tout de voter Hollande en 2017 (mais 18% pourraient le faire par rejet des autres candidats quand 7% seulement pourraient le faire pour son bilan)

Publié le 12 juin 2015
Selon un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, seulement 5% des Français trouveraient dans le projet de l’actuel président une raison de le soutenir pour une éventuelle candidature en 2017.
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, seulement 5% des Français trouveraient dans le projet de l’actuel président une raison de le soutenir pour une éventuelle candidature en 2017.

Atlantico : Que nous apprend ce sondage sur la position très fragilisée de François Hollande auprès des Français et des sympathisants socialistes ? 

Jérôme Fourquet : Ce sondage réalisé par Ifop en exclusivité pour Atlantico, nous présente une position très fragilisée de François Hollande. A la lumière du résultat à la question "qu'est ce qui pourrait vous inciter à voter pour François Hollande à l'élection présidentielle de 2017?", deux tiers des Français n'envisagent pas du tout de voter pour l'actuel Président. Parmi ceux qui pourraient envisager de voter pour François Hollande, 18% des Français accompliraient ce geste par défaut, par rejet des autres candidats. Les qualités intrinsèques du potentiel candidat, ou les bonnes raisons de voter pour François Hollande (son bilan, son projet, sa personnalité) rassemblent à elles trois seulement 15% de l'électorat. C'est très peu. Nous le verrons dans un deuxième temps, ce déficit serait susceptible d'être comblé en s'entourant d'une équipe de lieutenants et d'amis proches.

Parmi les gens ayant voté pour le candidat socialiste en 2012, soit son électorat naturel, on observe que 28% des gens n'envisagent pas du tout de voter pour François Hollande lors d'une éventuelle candidature pour 2017, soit plus d'un quart ; quand un tiers de ces mêmes électeurs voteraient pour lui par dépit. Ce sont enfin 40% de ses anciens soutiens du premier tour en 2012 qui voteraient pour de "bonnes raisons", c’est-à-dire pour son bilan (16%), son projet (15%), sa personnalité (8%).

En 2012, une partie des électeurs de François Hollande l'avait déjà élu par dépit. On avait souligné le fait que c'était davantage Nicolas Sarkozy qui avait perdu que François Hollande qui avait gagné. Les raisons intrinsèques à sa candidature font moins recettes que le rejet des autres. On est toujours dans ce schéma, voire peut-être même encore plus qu'en 2012. Il subsiste encore un vrai électorat socialiste.

Plus précisément, dans l'électorat de Jean-Luc Mélenchon, ce sont 49% d'individus qui n'envisagent pas du tout de voter pour lui ; dans l'électorat de Bayrou, 61% ne l'envisage pas non plus. Les envies de voir le Président  Hollande accomplir un autre mandat, à deux ans du scrutin, sont très fortement émoussées. Pour le moment, il n'a pas d'autres concurrents dans son couloir. Il lui reste néanmoins à remobiliser ses troupes et ses électeurs, ce qui ne va pas être facile au résultat de notre enquête. 

 

Méthodologie 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mike Desmots
- 13/06/2015 - 12:33
@winnie,il semble que Normal 1er (François 1er pour les intimes
soit dans une phase de réflexion profonde .... après 3 ans d'incertitude ..., il répète nuit et jour , parfois avec de la com. à 2 balles "to be or not to be.... même que c'est des sans-dents fervents de la poule-au-pot qui m'ont dit....qu'il savent dés maintenant pour qui sera la " not "...
winnie
- 13/06/2015 - 07:47
donc , l' IMPOSTEUR ( hollande ) ...
Veut se représenter. S'il ne se représente pas il estime qu'il fait un constat d'échec sur son quinquenat, s'il se représente il pense que face a MLP les gens voterons pour lui par defaut . Et s'il est élu, fera t il le mariage pour tous avec leur chien ? Car c'est une demande urgente de la société ! Ouvrira t il enfin des centres de vacances pour délinquants privés de liberté, subventionnes par nos impôts ?
Plus sérieusement si Hollande était honnête ( au sens propre : avoir de l'honneur ) il dirait : " j'ai déçu en faisant ce que je croyais bon pour la France et je tire ma reverance! " mais ça ce sera quand les poules auront des dents.
Mike Desmots
- 11/06/2015 - 13:57
Iflop les magiciens de la stat....!
Faut il un sondage ...? pour vérifier que les français (hors peuple de gauche) , sont en overdose , de cette nomenklatura au pouvoir depuis 3 ans ...! depuis le menteur Cahuzac ..jusqu'a Berlin maintenant , les " affaires " et les démissions pour cause de scandale font nombre ...par contre, le chômage, les déficits , la dette public ( 2037,8 Milliards d'euros ) la hausse des impôts et prélèvements divers sont passé sous silence ...!!