En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 5 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© Reuters
© Reuters
Atlantico Green

Fin du monde ? La très inquiétante reprise de la disparition des abeilles pollinisatrices

Publié le 17 mai 2015
Si l'année passée, on croyait en l'accalmie de la disparition des abeilles, cette année la tendance actuelle nous prouve, un nouvelle fois, l'inverse. Les abeilles sont bel et bien une espèce en voie de disparition. Leur perte entraînerait la fin de l'humanité, prédisait Einstein...
François Lasserre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Lasserre est auteur d'un ouvrage de vulgarisation sur les insectes, J'observe les insectes, édité chez La Salamandre, et vice-président de l'Office pour les insectes et leur environnement. Il est également co-président de Graine Ile...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'année passée, on croyait en l'accalmie de la disparition des abeilles, cette année la tendance actuelle nous prouve, un nouvelle fois, l'inverse. Les abeilles sont bel et bien une espèce en voie de disparition. Leur perte entraînerait la fin de l'humanité, prédisait Einstein...

Atlantico : Aux Etats-Unis, la disparition des colonies d'abeilles s’accroît. Entre 2014 et 2015, leur population aurait décru de 42%. En France, la situation est-elle aussi grave?

François Lasserre : En France, la situation est moins grave, mais on note, quand même, une forte baisse du nombre d'abeilles domestiques (abeille de ruches). Cette baisse est relativement récente. Elle tourne autour des 30% dans certains endroits mais dans d'autres, les colonies se portent mieux. Globalement, on remarque une sérieuse baisse du nombre d'abeilles. A titre d'exemple, avant les reines vivaient entre 3 et 5 ans et maintenant, si elles dépassent un an de vie, l'apiculteur sera ravi. Si aux Etats-Unis les abeilles des ruches disparaissent rapidement c'est parce qu'elles sont plus exploitées.

A LIRE AUSSI - SOS abeilles en détresse en Europe : la fin du monde telle que l'imaginait Einstein approche-t-elle ?

Que ce soit en Amérique du Nord ou en France, l'intensification du business de l'agroalimentaire (celui des entreprises d'apiculture qui en vivent) explique leur raréfaction. Un grand rendement avec les abeilles domestiques ne s'obtient pas seul (par exemple, on utilise des antibiotiques) ce qui explique que les maladies circulent d'avantage. De ce fait, les abeilles sont moins promptes à se défendre et meurent plus facilement. D'autre part, les abeilles libres ingurgitent des produits chimiques du fait de l'actuelle, très large, utilisation des pesticides. Enfin, la nourriture des abeilles s'est également appauvrie, les fleurs sauvages ont, par exemple disparues, ainsi ces insectes s'affaiblissent.

Le fond de l'histoire est simple : la nature est de plus en plus exploitée ! L'abeille est une sorte de signal d'alerte, cela nous indique que nous faisons n'importe quoi avec la nature !

Ce qui semble inquiéter principalement c'est la disparition des abeilles domestiques. Quel serait son impact? 

L'abeille domestique est importante car elle nous apporte du miel, du pollen, de la propolice (utilisée comme antibiotique) et de la cire. Pour ces activités, elles participent à la pollinisation des végétaux. Là où elles sont très importantes, c'est lorsqu'il y a des hectares et des hectares où une seule plante est cultivée : les pollinisateurs sauvages ne sont pas assez nombreux pour les polliniser. C'est là le rôle des apiculteurs : leurs abeilles (en grand nombres) peuvent polliniser ces immenses espaces industriels. Leur disparition entraîneront donc un certain nombre de changements importants!

Du point de vue de la pollinisation, l'impact serait relatif, l'abeille domestique n'est pas la seule à le faire, de nombreux pollinisateurs existent (les abeilles sauvages ou solitaires dont font partis les bourdons, les mouches, les guêpes, les punaises…).

Aujourd'hui en France, l'abeille domestique n'est indispensable que pour la production de miel. En revanche, aux Etats-Unis –dans certaines cultures- elles sont devenues totalement obligatoires (par exemple, la culture des amandes en Californie). En France, cette même situation est en chemin. En revanche, si l'on revenait à des exploitations à taille humaine, avec plus de nature sauvage et spontanée autour et dans les champs, l'abeille domestique serait moins indispensable.

Qu'en est-il des autres espèces d'abeilles? Leur nombre diminue-t-il aussi?

Les types d'abeilles sont divers : les bourdons, les abeilles (on compte 900 espèces d'abeilles solitaires quand l'abeille solitaire ne représente qu'une espèce). En France, il y a 1000 espèce d'abeilles et seulement une vie en ruche.

Elles sont aussi touchées par l'extinction. Comme pour les abeilles domestiques, il leur faut de la diversité en fleurs, des espaces tranquilles, un sol peut exploité en vue de les nourrir, du bois mort à l'intérieur duquel elles peuvent se nicher... De plus, elles ingurgitent aussi des pesticides dans la nature.

Par contre,  elles sont très rarement exploitées. Sauf aux Etats-Unis ou elles peuvent l'être puisqu'elles sont meilleures pollinisatrices.

Quelques mesures, encore symboliques, sont prises pour leur venir en aide. En ville par exemple, le nombre d'habitats pour insectes se multiplie. Ca ne les sauvera pas, mais c'est une démarche positive, une façon de tenter de les sauver.

La disparition des abeilles (toutes espèces confondues) serait-elle désastreuse pour l'écosystème? Leur disparition aurait-elle aussi une incidence sur l'économie?  

Les abeilles sont hyper spécialisées en fleurs, leur disparition entraînerait donc également celle de certaines fleurs. Les fleurs n'existeraient pas sans les insectes et inversement. C'est allé jusqu'au point que certains insectes ne colonisent qu'une fleur, si cet insecte disparaît, la fleur également. La disparition des abeilles accompagnée par celle d'autres insectes causerait la dispartion de fruits qui nécessecitent la pollonisation. Disparaîtraient de la même façon : les courgettes, les carottes, les melons,….

Pour qu'il y est diversité de fleurs et donc de fruits, il faut qu'il y ai une diversité d'insectes. Il n'y aurait pas de fleur, ni de fruits sans insectes polonisateurs!

En outre, la disparition des abeilles causerait bien sur des coups économiques (moins de pollinisation, de miel...) : on parle de 100 milliards de dollars.

A quoi peut-être due la raréfaction des abeilles?  Comment résoudre ce problème? 

Les abeilles ne sont pas les seuls insectes dont la disparition s'accroit, il en va de même pour les papillons par  exemple. Ces disparitions sont révélatrices d'une exploitation hallucinante de la nature !

On pourrait résoudre le problème en laissant de la diversité, ne pas surexploiter les abeilles -ce qui entraînerait une baisse de la production en miel- en respectant d'avantage la nature. C'est l'obsession du rendement et de la croissance qui porte atteinte à la nature ! D'une certaine façon, il faut décroître du côté de l'agriculture.

Pour améliorer la situation il faudrait revenir en arrière ce qui paraît improblable. Les hommes politiques ont du mal à changer de voie, mais les mouvements citoyens prennent de l'ampleur : on note la naissance du bio, la therma culture, l'agro foresterie.. Demain, ces nouvelles techniques ne seront pas suffisantes pour nourrir le monde mais ceci permet de changer les choses. C'est une période de transition, ce sont des essais prometteurs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 18/05/2015 - 02:35
Atlantico
Vous serait-il possible de tenir compte de l'avis des lecteurs concernant l'orthographe ? C'est vraiment lassant ! A croire que ce sont des béotiens qui écrivent !
Karg se
- 17/05/2015 - 16:00
Varroa?
Varroa? Nosema? les transferts de reine entre continent? Les virus? Pourquoi ne pas en parler?
Pierre29000
- 17/05/2015 - 11:12
L'industrie agro-alimentaire
L'industrie agro-alimentaire est loin d'etre la seule responsable a causer des problemes dans la nature. Les particuliers sont responsables des perturbations de l'ecosysteme :
- usage des tondeuses au lieu de laisser un fouilli d'herbes et de fleurs sauvages.
- 11 millions de chats en France, et chaque chat domestique tue entre 5 et 10 oiseaux par an, ainsi que mulots, gros insectes.