En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© Reuters
Robin Leproux.
© Reuters
Robin Leproux.
Antenne brouillée

France Télévisions : Robin Leproux, favori à l’issue de l’étonnante pré-sélection des candidats par le CSA ?

Publié le 22 avril 2015
Jeudi 16 avril dernier, le CSA a pré-sélectionné sept profils pour la présidence de France Télévisions. Une liste surprenante, assez éloignée du profil idéal attendu.
Francis Tellé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Tellé écrit sous pseudonyme et travaille dans les médias depuis une dizaine d'années. Bien informé sur les coulisses de la nomination du futur Président de France Télévisions, il détricote les stratégies d'influence mises en place en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeudi 16 avril dernier, le CSA a pré-sélectionné sept profils pour la présidence de France Télévisions. Une liste surprenante, assez éloignée du profil idéal attendu.

Âgé de moins de 60 ans, compatible avec la gauche et la droite, bon gestionnaire courageux et moderne, doté d’une expérience significative dans l’audiovisuel ; en mars dernier, l’Etat dressait ce portrait robot du futur président de France Télévisions. On en est loin.

Si le CSA refuse encore toute déclaration publique, sept noms circulent d’ores et déjà dans la presse, parmi lesquels quatre créent la surprise : Nathalie Collin (La Poste), Delphine Ernotte-Cunci (Orange), Pascal Josèphe (ex France 2 et France 3) et Cyrille du Peloux (Veolia).

La première, Nathalie Collin, est directrice générale adjointe en charge de la communication dans le groupe La Poste, mais surtout ancienne présidente du directoire du journal Libération ou elle n'a pas fait de miracle. Son profil, très marqué à gauche, semble incompatible avec l'éventuelle élection d'un Président de droite en 2017. Sans parler de son absence totale d’expérience dans l’audiovisuel. Un choix très surprenant donc.

Deuxième femme de ce quatuor, le profil Delphine Ernotte-Cunci étonne également. Directrice France d’Orange, son passif chez France Télécom a suscité une levée de boucliers des syndicats de France Télévisions qui considèrent que le plan Next, dont elle a été en charge de l'exécution, aurait été à l'origine de plusieurs suicides. Un point sensible pour François Hollande qui ne veut aucune vague avant 2017. Quant à son expérience dans l’audiovisuel, elle est inexistante.

Pascal Josèphe et Cyrille du Peloux, âgés respectivement de 60 et 61 ans, ont quant à eux dépassé la limite d’âge et ne pourront donc pas mener leur mandat à terme s’ils sont choisis. La nomination de Cyrille du Peloux, héraut de la privatisation de TF1 version Bouygues et "temps de cerveau disponible", serait une telle provocation pour tout ce que représente le secteur public de l'audiovisuel, que l'on peine à imaginer.

Christophe Beaux, haut fonctionnaire, actuellement PDG de la Monnaie de Paris, n'a d'autre expérience de l'audiovisuel que sa fonction d'administrateur de France Télévisions. Cela parait léger.

La reconduction de Rémy Pflimlim demeure possible, le CSA et l'Elysée ayant été échaudés par l'affaire Matthieu Gallet à la tête de Radio France. Une hypothèse qui n'est cependant pas la plus probable, compte tenu d'un bilan transparent et d'un profil effacé.

Reste donc Robin Leproux qui apparait désormais comme le favori de la course. Ancien patron de M6, parti en grand fracas après des désaccords avec le président de la chaîne. Il est le seul à cocher toutes les cases malgré sa proximité avec Nicolas Sarkozy.

Cette sélection du CSA interroge d’autant plus que certains des profils non retenus semblaient pourtant mieux correspondre au profil recherché. 

"J’ai reçu jeudi un courrier me signifiant que je n’étais pas retenu, mais je n’ai eu aucune explication". L’éviction de Didier Quillot est étonnante. Une solide expérience de manager dans l’audiovisuel, et un projet approfondi, qu’il a d'ailleurs mis en ligne sur internet. L'opacité de la procédure retenue par le CSA ne nous permettra pas d'en savoir plus sur cette élimination mystère qui a toutes les allures d'un véto ad hominem.

Autre candidate malheureuse, Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde (RFI, France 24). En mars, son bon bilan à la tête de FMM jouant en sa faveur, elle figurait pourtant parmi les favoris du CSA et de l’Elysée. Les récents déboires de TV5 Monde sont cependant passés par là et le gendarme des télécoms considérerait aujourd’hui qu’elle ne peut plus se permettre de quitter son poste. 

Même constat pour Emmanuel Hoog. L’actuel PDG de l’AFP, au parcours exemplaire, paie aujourd’hui le scandale provoqué en février dernier avec l’annonce erronée du décès de Martin Bouygues. 

Le CSA devrait annoncer rapidement le nom de l’heureux élu. Reste à savoir quand il compte communiquer sur les critères utilisés pour ses choix. Force est de constater que l'opacité de la procédure n'a pas permis de susciter les candidatures espérées de grands managers du secteur privé. On a plutôt le sentiment qu'elle a permis d'écarter les candidats sérieux dès le premier tour afin de mieux imposer aux huit sages du CSA un candidat présélectionné, en lui opposant une liste de lièvres, tous plombés par un défaut majeur facilitant leur élimination finale. Créer un épais mystère pour mieux exercer des choix arbitraires. Pas sur que cela soit un progrès.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 22/04/2015 - 09:37
Technique typiquement trotskyste!
Pre-sélection des candidats et caricature des erreurs de ceux qui doivent être éliminés. La synthèse prévaudra, sans originalité ni courage...tout cela semble privilégier Pfimlin, qui a cédé avec componction aux théories du genre, tres bête parité sexuelle et autres méthodes ABC chères à la gauche...il fait maintenant partie de la nomenklatura gauchiste, apres s'être soumis à ses codes: il est devenu indétronable!