En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

03.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 8 heures 30 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 13 heures 8 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 13 heures 57 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 14 heures 34 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 15 heures 12 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 15 heures 49 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 17 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 11 heures 29 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 13 heures 21 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 14 heures 18 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 14 heures 51 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 15 heures 26 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 17 heures 16 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 17 heures 25 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 17 heures 47 min
© Reuters
Des plans de suppressions d’emploi affectent des noms connus de tous comme La Halle.
© Reuters
Des plans de suppressions d’emploi affectent des noms connus de tous comme La Halle.
Editorial

Pourquoi les signes du déclin l’emportent chez les Français sur les espoirs d’une reprise de la croissance

Publié le 17 avril 2015
Les experts européens ont beau estimer que la croissance française pourrait bientôt atteindre 1,2%, les Français ne voient que les plans de suppressions d’emploi qui affectent des noms connus de tous comme La Halle, André ou les plus grands comme Total, sans compter nos fleurons qui passent sous contrôle étranger, comme Lafarge ou Alcatel-Lucent.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les experts européens ont beau estimer que la croissance française pourrait bientôt atteindre 1,2%, les Français ne voient que les plans de suppressions d’emploi qui affectent des noms connus de tous comme La Halle, André ou les plus grands comme Total, sans compter nos fleurons qui passent sous contrôle étranger, comme Lafarge ou Alcatel-Lucent.

Il est des anniversaires qui se déroulent dans la morosité : les trois ans de François Hollande à l’Elysée, les douze mois de Manuel Valls à Matignon revêtent dans l’opinion un caractère funèbre : ils traduisent le temps qui passe au rythme des mauvaises nouvelles qui jalonnent le quotidien de la vie économique, la France restant engluée dans une stagnation dont on ne voit pas la fin, alors que l’Etat s’agite dans une boulimie de textes souvent contradictoires qui donnent le tournis et conduit nos compatriotes à un repli sur soi pour échapper autant que possible aux conséquences d’une politique de plus en plus incompréhensible, comme le manifestent les cotes de popularité en berne de leurs dirigeants.

Sur la scène européenne, le climat s’améliore pourtant de jour en jour. La locomotive allemande accélère la croissance. Le vieux continent relève la tête. Les experts discutent pour savoir si la croissance pourrait même atteindre 1,2% en France, soit 0,2% des mieux que ce que prévoit le gouvernement. Une goutte d’eau face aux défaites que nos compatriotes vivent au quotidien : les faillites qui augmentent régulièrement : dix-huit mille au premier trimestre ; des plans de suppressions d’emploi qui affectent des noms connus de tous comme La Halle ou André, mais touchent aussi les plus grands comme Total ; des fleurons qui passent sous contrôle étranger comme Lafarge ou Alcatel-Lucent. Une impression générale que le pays voit son déclin s’accélérer.

 

L’Etat s’agite pourtant  beaucoup, mais dans le vide. Il  publie un texte de cent soixante et onze pages pour annoncer la création de plusieurs centaines de milliers d’emploi à un horizon de quelques années. Mais pour l’instant, c’est la fonction  publique qui continue de gonfler ses effectifs avec 87000 fonctionnaires supplémentaires créés l’an dernier, tandis que la fonction territoriale a "gagné" 550 000 emplois depuis l’an 2000. Avec la  conséquence que l’on devine : les dépenses  publiques poursuivent inlassablement leur progression (elles ont encore augmenté de vingt milliards l’an dernier) et rien n’arrête la progression du rouleau compresseur de la redistribution généré par un modèle social à bout de souffle, créé à une période où la population était stable, la croissance forte et l’espérance de vie plus courte, modèle défaillant aujourd’hui mais toujours plébiscité par les Français.

 

Le pouvoir reste sourd aux avertissements qui lui sont prodigués de toutes parts. Mario Draghi, le patron de la banque européenne, vient une fois de plus de marteler que la politique accomodante qu’il poursuit ne peut se substituer aux réformes structurelles indispensables à la survie des pays, rien n’y fait. Dans l’immédiat, la préoccupation majeure de François Hollande est la préparation du congrès du parti socialiste, rampe de lancement de la future campagne de sa réélection. Et nos voisins européens restent  consternés de voir la mansuétude dont la commission de Bruxelles ait preuve en reportant pour la  troisième fois le délai qui nous était imparti pour respecter nos engagements vis-à-vis de nos partenaires.

 

Mais la conséquence est tragique : les Français s’adonnent désormais au repli, au chacun pour soi, au système  D, avec le développement du travail  au noir qui fragilise ceux qui y recourent mais qui répond à un Etat de plus en plus collectiviste, qui ponctionne 57% du produit intérieur brut. Le pays s’achemine ainsi progressivement  aux antipodes de ce qu’il conviendrait de faire pour remonter la pente, car l’Etat refuse toujours de desserrer les freins en matière de législation du travail et de réglementations abusives, alors qu’une action dans ces domaines est la clé du retour de la confiance. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier62
- 18/04/2015 - 22:04
Indifférence des politiciens
Tout cela est absolument normal. En quoi les problèmes des français concernent-ils les politiciens actuels ? EN RIEN. La France, ils l'ont condamnée sur l'autel du mondialisme, de l'UE et de la finance. Les français ? destinés à être liquidés par le "grand remplacement" de l'immigration-colonisation, dont l'objectif évident est de détruire notre essence même. Comment voulez-vous que ce pays puisse aller bien, confronté à ce projet criminel conçu par ses propres élites?
Deudeuche
- 18/04/2015 - 08:33
@Anouman, cela fait longtemps que tout est bloqué
Sérieusement il faut se "tirer" et vite, avant la soumission gaucho islamique ou la guerre civile entre français devenus désormais irréconciliables. Pour les jeunes du travail ailleurs et pour les vieux la retraite plus facile à vivre.
De toute façon le système de santé est en phase de destruction comme le reste. L'Education Nationale-(socialiste) est un moule sociétal à fabriquer des chômeurs ignares et si possible androgynes.
Peut être revenir un jour comme Français Libres.
Anouman
- 17/04/2015 - 20:21
Signes du déclin
" la fonction territoriale a "gagné" 550 000 emplois depuis l’an 2000"
Le voilà le déclin, une administration inutile et hypertrophiée. Pas la peine d'en rendre la gauche responsable, la droite fait pareil. Ce n'est pas au peuple de partir, mais c'est au peuple d'arrêter de reconduire les mêmes incapables dans leurs fonctions. Certes le choix n'est pas bien grand et le système électif fait pour éviter le renouvellement de la classe politique. Mais à la fin les gens devraient réagir s'ils ont un gramme de bon sens.