En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 4 min 20 sec
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 2 heures 4 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 3 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 5 heures 8 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 5 heures 29 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 7 heures 18 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 52 min 58 sec
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 3 heures 29 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 4 heures 28 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 5 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 5 heures 44 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 6 heures 8 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 7 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 7 heures 48 min
© Reuters
La foule n'est pas si bête qu'on le croit.
© Reuters
La foule n'est pas si bête qu'on le croit.
Pas folle la guêpe

Les mystères de l’intelligence collective dévoilés : comment les foules savent instinctivement s’organiser

Publié le 10 avril 2015
Contrairement aux théories prégnantes au début du XXe siècle, la psychologie sociale constate plusieurs cas dans lesquels les foules font preuve d'auto-organisation.
Mehdi Moussaïd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mehdi Moussaïd est chercheur en sociologie quantitative à l'institut Max Planck de Berlin.  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contrairement aux théories prégnantes au début du XXe siècle, la psychologie sociale constate plusieurs cas dans lesquels les foules font preuve d'auto-organisation.

Atlantico : Contrairement à la vision communément admise, vous estimez que les foules peuvent faire preuve d'une certaine forme d'intelligence. Concrètement comment cela se manifeste-t-il ?

Mehdi Moussaïd : Si par foule, on entend une foule de piétons en déplacement, c'est-à-dire une foule physique, la réponse ne sera pas la même que pour une foule psychologique.

D'un point de vue historique, initialement une foule était loin d'être considérée comme intelligente. Dans une foule, on considérait que les gens devenaient asociaux, irrationnels, que les individus réfléchissaient moins et qu'ils avient tendance à imiter leurs voisins. Ces théories étaient prégnantes au début du 20e siècle et étaient portées par Gustave Le Bon. Plus récemment, dans les années 1990-2000, on s'est rendu compte qu'une foule de piétons était capable de s'auto-organiser dans certaines circonstances de façon à maximiser le trafic piétonnier.

Par exemple, dans une rue commerçante avec un trafic bidirectionnel, il s'agit d'une situation difficile en termes d'efficacité car les flux sont opposés. Il se trouve que chez les piétons, les choses s'auto-organisent de manière optimale. On observe que sans se concerter, sans se mettre d'accord, les gens qui se déplacent dans un sens vont occuper la moitié de l'espace et ceux qui se déplacent en sens opposé vont occuper l'autre moitié de la rue. C'est comme si les piétons s'étaient mis d'accord pour se partager l'espace disponible de manière à maximiser le trafic sans aucune intervention extérieure. Nous pourrions qualifier ce comportement d'intelligent car le groupe optimise quelque chose sans envie de le faire et sans même en avoir conscience. D'un point de vue individuel, lorsque les piétons se déplacent pour éviter quelqu'un qui arrive dans un sens opposé, il y a une convention sociale de s'éviter par la droite, c'est une convention sociale. Cette petite convention s'amplifie lorsqu'il y a beaucoup de monde. Ce qui engendre une maximisation de la qualité du trafic. Voilà un exemple de ce que l'on pourrait appeler un comportement collectif intelligent.

Existe-t-il des différences culturelles ?

Il y a des différences culturelles notamment sur le côté d'évitement. Dans certains pays, les gens vont plutôt s'éviter par la droite, dans d'autres plutôt par la gauche. Cela n'a aucune influence sur l'organisation du trafic piétonnier car l'efficacité sera la même. Le côté d'évitement par défaut est influencé par le trafic autoroutier mais il n'est pas systématiquement dans le même sens. Il s'agit d'une convention qui apparait spontanément et qui a un biais initial influencé par le trafic autoroutier.

Partant de là, quelles sont les applications que l'on peut trouver à la recherche en psychologie sociale ?

On peut par exemple, essayer de faciliter ces mouvements d'auto-organisation et les situations dans lesquelles cela ne marche pas trop. Si on va un peu plus loin, le partage de l'espace avec une sorte de formation d'autoroute, il peut y avoir des cas de figure où cette auto-organisation va s'enrayer. C'est le cas quand une minorité essaye d'aller plus vite que les autres, ils vont quitter leur file pour essayer d'aller plus vite que la musique. Cela est tout à fait possible mais en sortant de sa structure pour aller plus vite, la personne qui essaye de doubler va se retrouver en face du flux opposé et va créer une perturbation. Elle va scinder le flux opposé en deux ce qui va créer des réactions en chaîne et briser l'organisation en place. Si on veut intervenir à ce niveau, il suffirait de créer des zones de passage pour les personnes qui veulent se déplacer plus lentement. Le comportement ne serait alors plus auto-organisé mais centralisé.

Qu'est ce qui fait que malgré cette intelligence des mouvements de foule allant jusqu'à l'émeute peuvent avoir lieu ?

Si on se penche sur des situations plus extrêmes avec des accidents, des bousculades, des mouvements de paniques. Le problème principal n'est pas dans la façon dont les gens se comportent mais relève davantage de la physique. A partir d'une certaine densité, lorsqu'il y a trop de monde dans un endroit, les individus vont entrer en contact physique les uns avec les autres. A partir de ce moment-là, leur liberté de mouvement est contrainte et ils n'ont plus le choix de se déplacer dans un sens ou dans un autre.  Ils sont en quelque sorte "enfermés" dans la foule. Les individus vont alors avoir des mouvements spontanés de coudes et d'épaules afin de dégager leur espace vital. Ces mouvements d'épaules vont créer des réactions en chaine. Si je suis dans une foule et que je me mets à pousser un peu mes voisins, mes voisins vont pousser leurs voisins, qui vont pousser leurs voisins et une vague de pression physique va se propager dans différentes directions jusqu'à atteindre des objets statiques comme par exemple un mur. A ce moment-là, cette vague va revenir dans le sens inverse mais de manière un peu plus intense et dans l'autre sens.  Ces vagues vont se propager et s'amplifier surtout. Jusqu'à ce que les gens tombent, même se piétinent mais de manière complètement involontaire. Cela va donner lieu à des turbulences et la foule vue du dessus ressemble à une mer en pleine tempête. Mais c'est purement physique, c'est de la propagation de force et cela s'explique très facilement grâce à la physique newtonienne. On ne peut donc pas dire que la foule est "stupide".

La question qui reste en suspens relève du comportement des gens en cas de panique, quand ils commencent à avoir peur. Nous n'avons aucune certitude car les données sont manquantes. Il y a plusieurs écoles de pensée. Certains pensent que les membres de la foule vont se solidariser et agir de manière rationnelle, en s'aidant les uns les autres et en essayent de trouver une solution. D'autres pensent que les individus agissent de manière irrationnelle, qu'ils vont se bousculer, voire se blesser pour être les premiers à s'enfuir. D'un point de vue éthique il est impossible de mettre les sujets en situation de panique et il est impossible de se trouver sur le terrain au bon endroit au bon moment pour observer de tels phénomènes.

 

Quelle est la différence avec ce que l'on appelle l'intelligence des foules "psychologiques" ?

L'intelligence des foules psychologiques se constate dans des exercices d'estimation. Cela fonctionne si on veut deviner une valeur numérique ou le nombre de billes dans un vase. Généralemen la moyenne des estimations de chacun sera plus précise que le résultat du meilleur individu de cette foule.  La moyenne de l'avis collectif est généralement plus précise, c'est un jeu de statistique car avec les moyennes, les erreurs vont s'annuler. Plus le nombre d'individus est grand, plus la moyenne sera précise. Mais ces expériences doivent être très cadrées car les effets d'influence sociale peuvent entraîner les avis dans un sens ou dans l'autre.

Propos recueillis par Carole Dieterich

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vipas
- 08/04/2015 - 15:41
Foules psychologiques ?
On ne sait toujours pas ce que c'est ... Trop risqué ?
Le gorille
- 08/04/2015 - 07:24
Physique des fluides !
A part une discipline (écoulement sans heurts) en-dessous d'un certain seuil de densité humaine, et des mouvement d'onde (les coups de coude) au-dessus de ce seuil, on obtient quel résultat ? C'est de la physique des liquides, des fluides pour imiter les savants, que l'on nous sort... pas une découverte donc. Les foules ne sont pas plus intelligentes ni plus bêtes qu'avant : aucun progrès. En fait, il n'y a pas de pensée.