En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 9 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 15 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 15 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 16 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 17 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 3 jours 19 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 12 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 15 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 16 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 16 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 3 jours 18 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 3 jours 19 heures
L'accord entre Alstom et General Electric donne à la société américaine le plein contrôle des trois co-entreprises.
L'accord entre Alstom et General Electric donne à la société américaine le plein contrôle des trois co-entreprises.
Tribune

Vente d'Alstom Énergie à General Electric : quand Macron maquille la vérité

Publié le 07 février 2015
Contrairement a ce qu'a indiqué le ministre de l'Economie français, l'accord entre Alstom et General Electric donne de facto à la société américaine le plein contrôle des trois co-entreprises nées du rachat de la filière énergie d'Alstom. Une tribune de Daniel Fasquelle, Député du Pas-de-Calais et Vice-président de la Commission des affaires économiques.
Daniel Fasquelle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Fasquelle est Député de la 4ème circonscription du Pas-de-Calais et Maire du Touquet-Paris-Plage. Il est également trésorier du parti Les Républicains. Il est l'auteur de La France juste chez Fayard (septembre 2015).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contrairement a ce qu'a indiqué le ministre de l'Economie français, l'accord entre Alstom et General Electric donne de facto à la société américaine le plein contrôle des trois co-entreprises nées du rachat de la filière énergie d'Alstom. Une tribune de Daniel Fasquelle, Député du Pas-de-Calais et Vice-président de la Commission des affaires économiques.

Lors de la séance de questions au gouvernement de ce mercredi 4 février, le Député socialiste Jean-Luc Laurent a interrogé le  Ministre de l'économie et de l'industrie Emmanuel Macron sur la réalité des trois co-entreprises Alstom-General Electric dans le nucléaire, les réseaux électriques et les énergies renouvelables « craignant un désengagement rapide d’Alstom » dans ces co-entreprises.

Face à ces inquiétudes légitimes, M. Macron, qui était déjà en charge du dossier lorsqu’il était secrétaire général adjoint de la présidence de la République, a répondu en cherchant à justifier son feu vert de novembre dernier (au titre du décret sur les investissements étrangers dans les secteurs stratégiques) par le respect des engagements pris par General Electric.

Mais les faits sont têtus : contrairement à ce qu'a indiqué M. Macron, l'accord avec General Electric n'est pas équilibré mais lui donne le plein contrôle de ces co-entreprises. D'une part, GE disposera en matière de droits de vote de 50% + 1 voix, celle qui fait la différence, et même +2 voix dans la co-entreprise nucléaire. En matière de capital, c'est même pire, Alstom ne gardera que 20% moins une action dans la co-entreprise nucléaire.

Et pour ce qui est de la direction des co-entreprises, GE « contrôlera la gestion opérationnelle » avec un directeur général désigné par General Electric.

Enfin, en ce qui concerne les participations  d'Alstom dans ces trois co-entreprises, il est prévu qu’elles soient vendues en septembre 2018 ou en septembre 2019.

Au bout du compte, on aboutira strictement à l'accord de vente initial négocié secrètement par les PDG d'Alstom et de General Electric sans que le Conseil d'Administration d'Alstom et l'Etat n’aient été informés. Quel échec cuisant donc pour l'action concertée de Messieurs Hollande, Valls et Macron !

D’autres questions appellent également des réponses claires : quid du maintien de l'emploi sur les sites français et de la création de 1000 emplois dans le domaine de l'énergie par exemple ? Pour quelles raisons les représentants des salariés d'Alstom n'ont-ils toujours pas obtenu d'engagement écrit et formel sur ce sujet ?

Nous n’aurons de cesse d’obtenir ces réponses et de faire toute la lumière sur ce fiasco industriel.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 07/02/2015 - 16:03
La suite des événements
confirme que la Gauche n'a que faire des entreprises françaises, sinon comme vaches à lait.
bjorn borg
- 07/02/2015 - 11:04
Bien entendu
Les sans dents n'étaient pas dupe de la supercherie. Le pouvoir en place nous prend pour des imbéciles.