En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

03.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

Olivier Duhamel bénéficiait d'un réseau d'influence et de puissantes protections

06.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 jour 12 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 jour 13 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 jour 14 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 jour 15 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 jour 16 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 jour 16 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 jour 10 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 jour 12 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 jour 14 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 jour 16 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 jour 16 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 jour 17 heures
Retour en arrière

Ces 48 heures que Christophe de Margerie n'a jamais pu oublier

Publié le 22 octobre 2014
Le patron de Total gardait un souvenir très vif de son placement en garde à vue en octobre 2006, dans le cadre de l’instruction sur "Pétrole contre Nourriture" en Irak. Voici quelques extraits de cette audition.
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron de Total gardait un souvenir très vif de son placement en garde à vue en octobre 2006, dans le cadre de l’instruction sur "Pétrole contre Nourriture" en Irak. Voici quelques extraits de cette audition.

17 octobre 2006. Voilà quatre ans que le juge Philippe Courroye instruit le dossier "Pétrole contre nourriture" en Irak dans lequel le groupe Total est soupçonné d’avoir versé des commissions occultes pour contourner ce programme humanitaire. Le magistrat a déjà entendu et mis en examen un certain nombre de personnalités soupçonnées d’avoir bénéficié des largesses du régime de Bagdad. Ce 17 octobre, Courroye fait placer en garde à vue le patron pour le Moyen-Orient du groupe exploration-production du groupe Total, qui n’est autre que Christophe de Margerie. Ce dernier, à peine arrivé à la Brigade financière se voit enlever, comme c’est la coutume, ses lunettes, sa ceinture et les lacets de ses chaussures. Margerie ressent une immense humiliation. Comme si subitement, il devenait un délinquant. Il fulmine, on le comprend, contre le sort qui lui est fait.

"Le dossier est vide" ne cessera-t-il de répéter aux enquêteurs. Cette privation de liberté, Margerie, des années après, en parlait encore à ses proches. 48 heures plus tard, le 19 octobre, le futur président du groupe Total est présenté au magistrat instructeur. Pendant des heures, il répond à ses questions. Avec une détermination teintée d’une courtoisie rare pour quelqu’un qui vient de passer 48 heures rue du Château-des-Rentiers siège de la Brigade financière…

 

Extraits de cette audition au cours de laquelle Margerie se défend pied à pied face aux reproches qui lui sont faits :


-Le juge : "Que pensez-vous des paiements effectués via la société écran Telliac à quelques personnalités ?"
-Margerie : "Si c’était illégal, on aurait dû m’en parler"
- Le juge : "Quelle aurait été votre réaction si on vous avait appris ces faits ?"
-Margerie : "Si j’avais eu connaissance de ces paiements, je les aurai signalés au patron du Trading."

A ceux qui en doutaient, il a du coffre, Margerie, que les employés de la Tour Total, plus tard surnommeront affectueusement "Big Moustache"… Car tout au long de son interrogatoire, il restera sur la même ligne. Limpide : "Je ne pouvais savoir tout ce qui se passait dans le groupe, même en Irak". Avant de quitter le bureau du magistrat, Christophe de Margerie, meurtri de se voir injustement reproché d’avoir failli dans ses fonctions et voulant prouver son innocence, déclare : "Concernant la liaison faite entre Total et un trafic d’influence, elle me semble hâtive par rapport à la connaissance que j’ai du management de Total." Margerie ne parvenait pas à convaincre le juge qui le mettait en examen pour complicité d’abus de biens sociaux et complicité de corruption d’agents publics  étrangers. 

Le Parquet de Paris, à deux reprises, début septembre, et fin octobre 2009, requiert un non-lieu en sa faveur. Le juge Serge Tournaire - qui a pris la suite de Courroye - renvoie Margerie en correctionnelle. Ce dernier est finalement blanchi le 8 juillet 2013. Définitivement. Près de 7 ans après avoir été mis en examen.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
le Gône
- 22/10/2014 - 15:55
Vous avez dit "Justice" ??
la France n'a qu'une justice ! la justice de classe..la justice marxiste..la pire de toute...l' justice a la Taubira socialo communiste ...celle qui donne la gerbe !!