En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 2 heures 59 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 4 heures 8 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 5 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 7 heures 39 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 8 heures 18 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 9 heures 28 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 9 heures 48 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 10 heures 13 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 10 heures 32 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 3 heures 48 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 4 heures 47 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 5 heures 27 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 7 heures 51 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 9 heures 5 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 10 heures 7 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 10 heures 23 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 10 heures 44 min
© Nomadic Lass/Flickr
Les pensionnaires de ce camp ont une motivation commune : se battre jusqu'au bout pour leur survie en cas de catastrophe majeure.
© Nomadic Lass/Flickr
Les pensionnaires de ce camp ont une motivation commune : se battre jusqu'au bout pour leur survie en cas de catastrophe majeure.
Phénomène

Parés pour l'apocalypse : ces Américains qui se ruent sur les stages de survie à la fin du monde

Publié le 21 octobre 2014
Un reporter américain a récemment livré le récit de son expérience dans un camp d'entraînement proposant d'apprendre à survivre aux virus les plus dévastateurs, aux catastrophes naturelles, à l'effondrement socio-économique, à la guerre mondiale... et bien plus encore.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un reporter américain a récemment livré le récit de son expérience dans un camp d'entraînement proposant d'apprendre à survivre aux virus les plus dévastateurs, aux catastrophes naturelles, à l'effondrement socio-économique, à la guerre mondiale... et bien plus encore.

C'est un endroit à part. L'espace de quatre jours, un de ces camps d'entraînement reclus au milieu du brouillard bleuâtre des montagnes de Caroline du Nord accueille un stage proposant de survivre aux virus les plus dévastateurs, aux catastrophes naturelles, à l'effondrement socio-économique, à la guerre mondiale... et bien plus encore.

A l'initiative de celui qui aime être surnommé "Prepper Rick" et de sa femme "Survivor Jane", ce stage réunit pas moins de 600 volontaires affluant des quatre coins des Etats-Unis, tous impatients d'apprendre un langage commun et les codes de rigueur en prévision du chaos généralisé qu'ils redoutent. Si les participants de ce stage viennent d'horizons très différents, ils ont bien une motivation commune : celle de se battre jusqu'au bout pour leur survie en cas de catastrophe majeure, quelle que soit sa nature.

Certains mènent une vie tranquille de petits entrepreneurs en milieu urbain et ont pris cette décision après avoir vécu une agression traumatisante. D'autres sont déjà habitués à une existence marginale, détachée des codes de la société de consommation, et veulent continuer dans ce sens en devenant encore moins dépendants des circuits d'alimentation conventionnels et de l'agroalimentaire. En tout cas, une grande partie d'entre eux s'inquiète fortement du climat politique régnant dans leur pays comme à l'étranger.

Ils redoutent également qu'en cas de désastre de grande échelle, les habitants des villes ne commencent à nourrir une certaine haine les uns contre les autres. Pour un grand nombre de ces stagiaires de l'extrême, les zones à forte densité de population sont en effet synonymes de cauchemar : "Procurez-vous un pistolet paintball avec des balles à jet de poivre, filez vers le New Jersey, volez une voiture et roulez tout droit vers les montagnes" conseille Doug, un homme bedonnant et chauve s'affairant autour d'une tente de survie, adepte de nourriture déshydratée.

Il se dégage du lieu et de ses pensionnaires un mélange de rigidité, d'arrogance et de pitié pour ceux qui ne partagent pas avec autant de certitude la conviction que l'humanité est vouée à plonger de manière imminente dans le chaos et l'anarchie. Certains arborent fièrement des T-shirts affublés de la phrase "Une fois parti, tu vas me manquer". Un des instructeurs scande le cri de ralliement des "preppers" : "Si quelqu'un arrive de la ville et essaye d'investir les zones rurales où nous sommes installés, nous nous tiendrons prêts à l'entrée de nos terres avec nos fusils, et nous leur dirons NON !"

Si ces derniers peuvent en effet sembler assez abrupts, les pensionnaires du "prepper camp" n'en sont pas moins rationnels et aiment d'ailleurs partager leurs connaissances et leurs astuces – par exemple sur ce qu'il convient de faire pour se procurer des téléphones militaires de surplus de l'armée allemande "impossibles à traquer, même pour la NSA", ou encore des jumelles à vision nocturne pour repérer un homme armé caché dans un arbre. Ils échangent aussi volontiers des conseils pour apprendre à accumuler les antibiotiques sans aller consulter un médecin et en contournant la législation.

Ils sont à coup sûr passionnés, mais pas pour autant hystériques. Loin des caricatures dressées par un programme télé récemment diffusé sur National Geographic Channel, ils ne sont pas non plus du genre à professer en boucle des théories sur la fin du monde. Outre-Atlantique, les gens sensibles à leurs préoccupations sont d'ailleurs bien plus nombreux qu'on peut le croire. Dans une étude représentative menée en 2012 à l'échelle nationale, 41% des personnes interrogées ont estimé que l'accumulation de vivres ou la construction d'un abri anti-bombes seraient des initiatives plus utiles que d'économiser pour sa retraite.

Devant des tentes blanches alignées et des chaises pliantes prêtes pour une lecture en public, un orateur garde ses lunettes de soleil, mais pas pour se donner un air mystérieux. Dale Stewart a récemment brûlé la rétine de ses deux yeux en faisant du kayak en Afrique du Sud alors qu'il réalisait des images pour un film en préparation. Difficile d'imaginer cet homme à la voix trainante et sympathique en train d'affronter des hippopotames dans le Nil ou des ours polaires sur la banquise.

L'homme est titulaire d'un master de physique et passe désormais le plus clair de son temps à enseigner des techniques de contrôle de la peur au personnel militaire. "Vous pouvez disposer du meilleur équipement, mais si vous n'avez pas le bon état d'esprit, vous n'y arriverez pas" prévient-il, avant de poser une question récurrente dans ce milieu : "Jusqu'où iriez-vous pour protéger votre propre famille ?". Pour lui, il s'agit de déterminer ce qui motivera un individu à se battre, en imaginant les hypothèses les plus horribles : le fait de se répéter et de visualiser un scénario catastrophe permettrait selon Stewart d'entraîner ses capacités de réaction. 

A quelques heures de la fin du stage, le Dr. William R. Forstchen, romancier et professeur d'histoire âgé de 63 ans, s'adresse à une assemblée attentive avant de clore les débats par la recommandation suivante : "Oubliez le politiquement correct. Vous incarnez l'avenir de l'Amérique, et l'Amérique mérite que l'on se batte pour elle".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennec
- 21/10/2014 - 14:04
"Si quelqu'un arrive de la
"Si quelqu'un arrive de la ville et essaye d'investir les zones rurales où nous sommes installés, nous nous tiendrons prêts à l'entrée de nos terres avec nos fusils, et nous leur dirons NON !" Interressant, a mettre en relation directe avec le livre de Christophe Guilluy "la france périphérique".