En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

03.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

04.

Gilets jaunes et trumpistes enragés : clones, cousins ou frères ennemis ?

05.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

06.

Vers un 3ème confinement ? Ce que l’on sait désormais de leur bilan avantages / inconvénients

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

03.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

04.

Vers un 3ème confinement ? Ce que l’on sait désormais de leur bilan avantages / inconvénients

05.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

06.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 13 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 17 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 18 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 19 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 19 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 20 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 21 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 3 jours 21 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 3 jours 22 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 3 jours 22 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 16 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 18 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 19 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 19 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 20 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 20 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 21 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 3 jours 22 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 3 jours 22 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 3 jours 22 heures
© Allo ciné
Affiche de Mommy.
© Allo ciné
Affiche de Mommy.
Démocratisation de la famille

"Mommy" "Lou !", même combat : consciemment ou non, des films qui ont éradiqué la figure du père

Publié le 17 octobre 2014
Alors que les structures familiales sont en pleine recomposition, le cinéma et plus largement le monde culturel et artistique se sont naturellement inspirés des nouveaux modèles et de la monoparentalité.
Gérard Neyrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les structures familiales sont en pleine recomposition, le cinéma et plus largement le monde culturel et artistique se sont naturellement inspirés des nouveaux modèles et de la monoparentalité.

Atlantico : Deux films récemment sortis, Lou! et Mommy ont une histoire qui se construit autour d'une structure familiale purement mère-enfant. Dans Mommy, le scénario développe une quête de stabilité et de joie familiale entre une une mère, une autre femme, et son fils. A quand remonte le phénomène, quelles en sont les étapes clées ?

Gérard Neyrand :  Le 20ème siècle a vu un processus d'indifférenciation, au nom de l'égalité, des fonction du père et de la mère. L'égalité de la femme, et l'accès favorisé au divorce a de facto augmenté le nombre de famille mono-parentales, avec une préférence largement accordée à la mère. On peut donc dire que c'est à partir de la fin de la 2ème guerre mondiale que le regard sur la famille a changé, que le processus s'est enclenché. En témoigne d'ailleurs le nombre de livres qui ont émergé sur ce sujet, quelques années après c'est à dire dans les années 80 (avec des points de vue psychanalytiques et psychologiques notamment). Les nouveaux modes de fonctionnement parentaux avec la démocratisation de la famille, un bien grand mot pour parler de la liberté qui se met à imprégner la sphère privée, caractéristique des mouvements depuis les années 60.

A partir de 1982 (pour la France), la PMA pose doublement la question de la place du père. L’homoparentalité ensuite, sujet plus actuel révèle deux conceptions des rôles de sexe, mais aussi des modes de fonctionnement familiaux qui se font concurrence : traditionnels, et familles "démocratisées" où l’on accorde moins d’importance à la différenciation sexuée.

Il est intéressant de voir qu'en miroir de cette réalité, d'autres films prennent le contre-pied de cette mise à l'écart des pères, je pense à Bodybuilder de Roschdy Zem par exemple, qui évoque la redécouverte de la relation père-fils . La question paternelle est posée depuis longtemps ; en 2000 j'ai publié un livre sur la place du père, de la mère et de l'enfant dans la famille contemporaine, et qui traitait justement du rôle de chacun et de leur évolution.

Diriez-vous que certains hommes ont le sentiment d’être, en tant que pères, dépossédés d’une fonction qui faisait partie de leurs prérogatives auparavant ?

Bien sûr, il peut y avoir ce sentiment et notamment chez les pères séparés qui du fait des conflits avec leurs ex-compagnes se retrouvent par écho en difficulté avec leurs enfants. J’ai rencontré ce type de souffrances dans des associations, où les pères estimaient qu’ils n’avaient pas assez accès à leurs enfants en comparaison avec leurs mères, et que leurs rôles étaient donc amoindris.

Si on prend les statistiques, la résidence alternée ne concerne que 20% des enfants, et la grande majorité de ces cas ont été décidés sur la base d’un consensus entre les parents.

L'importance du père dans la structure familiale est souvent mal cernée, voire politisée. De quoi la recherche scientifique nous a-t-elle permis d'être sûr à ce sujet ?

Cela concerne également la mère. Les deux rôles ont été remis en question. Et c’est vrai que l’une des difficultés de cette évolution, dans la mesure où la place des femmes s’est beaucoup appuyée par le féminisme. Les travaux scientifiques montrent que dans une société en pleine mutation, avec une tendance à changer de modèle familial, cela change en fonction des milieux. Le père voit donc sa place reconfigurée, avec un type d’autorité dialoguante. Dans l’espace public, je vois autant de pères qui poussent leurs poussettes que les mères. Cela a d'ailleurs ses effets positifs.

La quête moderne de l'égalitarisme, qui s'apparente parfois davantage à ne pas prendre en considération les différences de rôle aurait-il pu y être pour quelque chose ?

Cela renvoie également à une société qui s’est individualisée, et où les problèmes trouvent leurs solutions davantage dans l’interaction entre les personnes que par les institutions, comme c’était le cas autrefois. Le mariage régulait tout en ce qui concernait la vie des individus. Nous sommes passés à un fonctionnement qui se régule par la responsabilisation des personnes.

Mais ce n’est pas sans conflit, notamment dans la haute bourgeoisie, ou bien même dans certaines cultures patriarcales où la liberté des femmes et le manque d’autorité paternelle peuvent choquer. Dans tous les intégrismes religieux, il y a cette mise en avant, et cette importance de la distinction des sexes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires