En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

04.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

05.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

06.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 1 heure 37 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 3 heures 5 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 5 heures 38 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 7 heures 41 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 8 heures 9 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 8 heures 52 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 10 heures 34 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 4 heures 34 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 7 heures 33 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 8 heures 1 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 8 heures 45 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 9 heures 4 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 9 heures 36 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 10 heures 17 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 20 heures 52 min
© Reuters
François Fillon présente un programme économique basé sur la rigeur.
© Reuters
François Fillon présente un programme économique basé sur la rigeur.
Peut mieux faire

Propositions économiques de François Fillon : un vrai sérieux budgétaire qui fait l'impasse sur un léger détail... l'absence de croissance

Publié le 02 octobre 2014
Dans son programme économique pour 2017, François Fillon se réfère au programme mis en place au Royaume-Uni en oubliant que la banque centrale britannique l'avait soutenu d'un montant équivalent à 20% du PIB
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son programme économique pour 2017, François Fillon se réfère au programme mis en place au Royaume-Uni en oubliant que la banque centrale britannique l'avait soutenu d'un montant équivalent à 20% du PIB

C’est au tour de François Fillon de se lancer dans l’arène des programmes économiques pour la France. A trois ans des présidentielles, il est clair que la relative précocité de l’exercice ne semble effrayer personne. Et si l’ancien Premier ministre se refuse à assumer une ligne "Thatcher", l’orientation "rigoureuse" ne fait pas beaucoup de doutes.

La réduction des dépenses publiques

 

En premier lieu, François Fillon souhaite s’attaquer à la baisse des dépenses publiques. La méthode est claire, il s’agit de diminuer les effectifs de 600 000 personnes. Etant donné que le total était de 5.5 millions à la fin 2013, le plan consiste à réduire les coûts de 11% sur la masse salariale publique. Une somme qui représentait 273.3 milliards à la fin 2013. Avec un calcul simpliste, et en lissant cet effort sur 5 années, l’économie réalisée atteint 90 milliards. Pour le Premier ministre, pas question d’abaisser la qualité des services, il insiste donc sur la durée du temps de travail, passant de 35 à 39 heures, soit une hausse de….11%. Dans un fichier Excel, l’équation est parfaite. Reste à savoir si le tableur sera aussi efficace dans la réalité. Les 4 heures supplémentaires effectuées par les fonctionnaires en poste seront-elles aussi productives que celles effectuées par les 600 000 personnes sur le départ ?

Pour parvenir à un total de baisse des dépenses de 110 milliards, reste à trouver 20 milliards. Le "millefeuille administratif" est ici la cible principale.

La politique sociale

Le point phare consiste à réformer une nouvelle fois à réformer les retraites, en fixant l’âge légal de départ à 65 ans. Ici, difficile de ne pas être d’accord tant la situation des retraites françaises pèse sur les comptes publics. Sur ce poste, la France fait réellement figure de dernier de la classe au plan mondial. La question n’est donc pas de savoir si l’âge de la retraite sera relevé un jour, mais quand. En dépensant 13% de son PIB sur ce poste, la France paye 3 points de PIB de plus que la moyenne des pays de L’OCDE. Car en France la moyenne d’âge de départ est à 59 ans, contre 63.5 en moyenne dans l’OCDE. Pour parvenir à ce chiffre moyen, le chiffre de 65 ans est adapté.

La réduction des aides aux chômeurs peuvent sembler plus problématiques puisque le chômage est à son plus haut historique dans le pays. La remise en cause des quelques 30 milliards de la formation professionnelle est également au programme, reste à en dessiner les contours.

Les entreprises

Le grand retour de la TVA sociale est au programme. C’est-à-dire une hausse de 3.5 points de TVA permettant de financer une baisse massive de charges sur les salaires. En d’autres termes, une dévaluation fiscale consistant à baisser le coût du travail tout en pénalisant la consommation. L’effet recherché est que l’ensemble de la consommation est alourdie, et seul le coût du travail baisse. En relatif, l’avantage est donc donné aux biens et services produits sur le territoire. A ce jour, les différentes études menées sur ce sujet sont mitigées. Si des effets peuvent avoir lieu sur le court, moyen terme, ils s’annulent sur le long terme. De plus, une telle hausse de 3.5 points de TVA est prise en compte dans le calcul de l’inflation. Ce qui n’est pas neutre. En effet, une telle hausse artificielle de l’inflation aura des répercussions sur la politique de la BCE, qui aura tendance à vouloir réduire le taux d’inflation par une contraction de l’activité. Une telle politique représente donc un réel risque et des effets non certains.

Les impôts sur le revenu et le patrimoine

Elargissement de l’assiette de l’Impôt sur le revenu afin de rétablir un principe d’égalité devant l’impôt. Suppression de l’impôt sur la fortune et de la taxe à 75% sur les plus hauts revenus. Des taxes dont l’existence relève du au symbole, et dont la remise en cause est tout aussi symbolique. Il s’agit donc ici d’une approche bien plus politique qu’économique.

Conclusion

Le programme de François Fillon a l’avantage d’être clair. Les failles du système français sont identifiées, mêmes ci certaine mesures découlent plus du calcul de coin de table que d’une réelle analyse. Reste un problème, de taille. Sans croissance, un tel programme est tout simplement inapplicable. François Fillon avait pu soutenir la volonté de la BCE de soutenir la croissance dasn les colonnes du journal le Point, en appuyant la mise en place du plan d’assouplissement quantitatif européen dévoilé le 2 octobre. Si l’ancien Premier ministre veut se référer aux réformes mises en place au Royaume Uni, il ne doit pas oublier que la Banque d’Angleterre a soutenu le gouvernement de David Cameron pour un montant supérieur à 20% du PIB du pays. Ce qui représente une somme de 400 milliards à l’échelle de la France. Il convient vraiment de ne pas oublier cet aspect de l’Histoire, sinon, rien de tout cela ne sera possible.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 02/10/2014 - 21:48
Merci pour le changement de titre.
Et merci pour l'article.
Jardinier
- 02/10/2014 - 20:01
Si l'environnement est meilleur,
c'est sur que c'est plus facile, mais même si la conjoncture est celle que nous connaissons, et que l'on n'est pas aidé par la planche a billet, il faut quand même reformer. Il faut arrêter d'avoir l’œil en permanence sur la macroéconomie pour faire ou ne pas faire, ou sinon on va se retrouver dans la prochaine crise avant d'avoir fait un budget en équilibre.