En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

03.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

06.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

07.

Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 10 heures 32 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 11 heures 29 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 13 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 14 heures 27 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 16 heures 45 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 17 heures 59 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 18 heures 17 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 19 heures 3 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 19 heures 36 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 11 heures 2 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 13 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 14 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 14 heures 46 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 17 heures 13 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 17 heures 45 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 19 heures 13 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 19 heures 38 min
© Flickr
En un an les dividendes versés dans le monde par les entreprises à leurs actionnaires ont augmenté de 11,7 %, pour un total de 426,8 milliards de dollars
© Flickr
En un an les dividendes versés dans le monde par les entreprises à leurs actionnaires ont augmenté de 11,7 %, pour un total de 426,8 milliards de dollars
Lois du marché

Dividendes record des entreprises : la vraie explication (et, non, ça n’est pas le vice des patrons capitalistes)

Publié le 19 août 2014
En un an les dividendes versés dans le monde par les entreprises à leurs actionnaires ont augmenté de 11,7 %, pour un total de 426,8 milliards de dollars.
Gilles Saint-Paul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint- Paul est un économiste spécialiste du marché du travail.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En un an les dividendes versés dans le monde par les entreprises à leurs actionnaires ont augmenté de 11,7 %, pour un total de 426,8 milliards de dollars.

Atlantico : Selon des données publiées lundi 18 août par Henderson Global Investors, les dividendes versés par les entreprises cotées ont fortement progressé dans le monde au deuxième trimestre, de 11,7% par rapport à un an plus tôt, pour arriver à 426,8 milliards de dollars (environ 318 milliards d'euros). Comment analyser cette nouvelle progression ?

Gilles Saint-Paul : Ces données indiquent que l’économie mondiale se rétablit progressivement et témoignent de la bonne santé financière des grandes entreprises. Mais elles signifient également que les entreprises restent prudentes et peu optimistes puisqu’elles préfèrent distribuer leurs profits à leurs actionnaires plutôt que de les réinvestir. Elles considèrent donc les opportunités d’investissement comme relativement peu attirantes, ce qui explique aussi qu’elles détiennent des liquidités importantes bien que celles-ci soient peu rémunératrices.

Ces résultats sont-ils synonyme de bonne santé pour les entreprises françaises ? Que révèle cette tendance quant aux modes de financements privilégiés par les entreprises ces dernières années et à leur rapport au risque ?

Cela signifie effectivement que la santé des grandes entreprises françaises s’améliore, en particulier grâce à leur forte implication dans l’économie mondiale. Mais leur appétit pour le risque reste faible. De plus, les PME sont dans une situation nettement moins bonne, comme en témoignent les taux de marge historiquement bas.

Dans un entretien au quotidien Libération, le ministre de l’Économie et des Finances, Michel Sapin, a demandé aux entreprises de prendre "leurs responsabilités" en déclarant : "Nous leur donnons des moyens pour investir, embaucher, innover. Elles doivent saisir cette chance". Leur donne-t-on vraiment les moyens d'investir ? Pourquoi ne le font-elles pas ?

Avec le pacte de responsabilité, le gouvernement a fait le pari d’un "contrat social" avec les entreprises. L’idée est celle d’ une logique donnant-donnant.  D’une part, l’Etat fait un geste en réduisant les charges sociales des employeurs (après avoir cependant augmenté le fardeau de la fiscalité tous azimuts pendant deux ans). D’autre part, les entreprises le récompensent en se montrant volontariste au niveau de l’embauche.

Le pacte repose sur l’analyse selon laquelle l’anémie de l’économie française n’est pas seulement due à des problèmes d’offre (coût du travail trop élevé, etc), mais aussi au fait que la demande est trop faible à cause d’un défaut de coordination dans les politiques d’embauches. Cette stratégie pourrait fonctionner mais les entreprises semblent très hésitantes à jouer le jeu. Elles savent que si le gouvernement ne parvient pas à mettre en place son plan d’économies, il sera obligé de revenir sur ses mesures fiscales. Or on vient de voir qu’il a fait machine arrière sur la fiscalité des ménages pour de simples raisons d’arithmétique politique. Par ailleurs, au niveau microéconomique, les embauches sont décidées sur la base de besoins clairement identifiés et une entreprise évitera toujours d’embaucher au-delà de ce niveau. Pour réduire le chômage de façon durable, il faut mettre en place un cadre réglementaire et fiscal durable, crédible et compétitif, et pour cela montrer une réelle capacité à réduire les dépenses publiques sur le long terme et à mettre en œuvre des réformes structurelles (par exemple en matière de retraites).

Les entreprises n'ont jamais autant détenu de cash. Quelle serait la réponse économique adaptée à cette préférence pour les liquidités ?

Ce cash est celui qui a été injecté dans l’économie par les banques centrales, d’abord quand elles ont pallié l’effondrement du crédit interbancaire, puis quand elles ont acheté des bons du trésor. Le fait que les entreprises et les banques détiennent ce cash plutôt que de tenter de s’en débarrasser explique pourquoi ces politiques monétaires ne se sont pas encore traduites par un regain d’inflation. On note cependant que le cours des actions a considérablement augmenté (le Dow Jones, par exemple, est à un niveau qui excède son pic précédent), et on peut craindre que ces injections de liquidité n’aient déjà alimenté une nouvelle bulle boursière. Bien que ces phénomènes  soient relativement mal compris, il se peut que le laxisme des politiques monétaires pendant la crise conduise à remplacer une bulle par une autre, préparant ainsi le prochain krach.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 20/08/2014 - 10:09
@MONTCLAR
Ma contribution personnelle aux charges sociales pour l' année 2013 s' élevent à 11536 Euros pendant que mes dividentes sur actions totalisent 300 Euros en deux ans ....mais ce n' est pas de l' Economie . Imaginez un instant le rapport d' un investissement de 11000Euros dans une entreprise du CAC 40 , pour moi comme pour l' entreprise ? . Mais nous ne parlons pas là d' économie , mais de l' influence du Gulf Sream sur la reproduction des zébres , n' est ce pas MONTCLAR ?
MONTCLAR
- 20/08/2014 - 08:10
@Texas
Le RSA a été mis en place par le gouvernement Fillon du Président Sarkozy. Ni l'un ni l'autre n'ont remis en cause ce que vous appelez (à très juste titre mais c'est probablement par hasard) des dividendes sociaux. De leur part, ce n'est sans doute pas par inadvertance.
MONTCLAR
- 20/08/2014 - 08:07
Si vangog et Texas
voulaient bien nous dire ce qu'ils pensent (s'ils pensent) du sujet de l'article au lieu de déblatérer sur des questions sans rapport... Il s'agit d'une rubrique "économie", pas "propagande FNUMP".