En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 9 heures 33 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 10 heures 42 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 11 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 14 heures 13 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 14 heures 52 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 16 heures 22 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 16 heures 47 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 17 heures 6 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 10 heures 22 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 11 heures 21 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 14 heures 25 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 15 heures 39 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 16 heures 41 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 16 heures 57 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 17 heures 18 min
© Reuters
Google organise une opération de relations publiques en Sicile.
© Reuters
Google organise une opération de relations publiques en Sicile.
Dans le secret

Google camp pour les grands de ce monde : mais que peut-il bien s’y passer ?

Publié le 08 août 2014
Quand Google prévoit une opération de relations publiques, il ne le fait pas en petit. Le Google camp se déroulera cette année en Sicile, et n'accueillera que des personnalités influentes comme des entrepreneurs, des célébrités ainsi que des PDG. Au menu : farniente, débats et networking.
Fabrice Epelboin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quand Google prévoit une opération de relations publiques, il ne le fait pas en petit. Le Google camp se déroulera cette année en Sicile, et n'accueillera que des personnalités influentes comme des entrepreneurs, des célébrités ainsi que des PDG. Au menu : farniente, débats et networking.

Atlantico : Google accueille pour la première fois cette semaine en Sicile de nombreuses personnalités hors normes telles que des PDG, des entrepreneurs et autres célébrités ainsi que leur famille. Au programme : farniente et débats sur le monde. Qu'apportera ce séminaire à la stratégie de Google ?

Fabrice Epelboin : Selon les talents de Google, cette conférence leur apportera une adhésion ou une bienveillance de la part de nombreuses personnalités influentes issues de la finance, de la politique et des médias. C’est une espèce de Bildenberg matiné de club de vacances hyper élitiste, une grosse opération de relations publique, visant ceux qui contrôlent l’essentiel des destinées du monde, et Google affiche ainsi à ce petit monde qu’il en fait parti et qu’il est un acteur qui compte.

Parmi les personnes invitées, on compte de nombreuses personnalités telles qu'Eva Longoria ou Lloyd C. Blenkfein, le PDG de Goldman Sachs. Selon vous, comment Google a-t-il choisi ses invités ? Que peuvent-ils apporter à la célèbre entreprise ?

Dans la mesure où cette conférence était censée rester discrète, on peut éliminer la volonté de faire des retombées presse à travers la présence de people. A partir de là, tout est possible. Eva Longoria, qui partage sa vie avec un magnat des médias sud-américains, pourrait succomber pour Loyd Blankfein, allez savoir. Quoi qu’il en soit, tout ce petit monde portera sur Google un regard différent suite à cet évènement, et Google a impérieusement besoin de faire évoluer très vite sa stratégie de lobbying.

La marque Google est en pleine mutation. Le “don’t be Evil” a fait son temps, et qui peut désormais y croire après l’investissement de Google dans Boston Robotics, qui fabrique des robots pour l’armée américaine ? La présence du patron de Goldman Sach, la banque que l’on retrouve derrière la plupart des catastrophes financières de ces dernières années, et à qui l’on doit la transformation de la Grèce en quart-monde, n’est pas compatible avec la doctrine “don’t be Evil”. On est définitivement passé à autre chose.

Comme de nombreuses multinationales avant elle, Google, après avoir atteint une taille critique, transforme sa stratégie d’influence afin de ne plus avoir besoin de se reposer sur ses utilisateurs et sur le public en général, qui commence à entrevoir derrière le coté cool de la firme de Montain View, un géant qui porte des projets particulièrement inquiétants pour le monde, telle la robotisation de la guerre, l’intelligence artificielle dont un nombre croissant d’experts alertent l’opinion public sur ses dangers, ou bien encore la philosophie du transhumanisme, qui pose la question de l’arrivée prochaine d’une humanité où existeront des sur-hommes, transformés par la technologie et cherchant à accéder à l’immortalité. Car oui, tout ceci ne relève plus de la science fiction mais des programmes de R&D de Google.

Le jour où ces programmes feront l’objet d’un débat public, Google aura besoin d’alliés puissants. Car ce n’est pas la population, qui n’aura pas accès à ces privilèges, qui défendra les intérêts de Google, mais bien cette élite qu’il réunit dans des conférences huppées, et qui, elle, pourra bénéficier des progrès sur lesquels travaille Google.

Hormis les vacances offertes, quel est l'intérêt pour les personnalités présentes ?

Le networking apparait comme une opportunité évidente, ainsi que leur sentiment de tisser des liens intimes avec cet élite issue de la Silicon Valley, qui jusqu’ici ne partage pas grand chose (en dehors d’Ashton Kutcher) avec Hollywood, et à peine plus avec Wall Street, tout du moins d’un point de vue culturel et en termes de valeurs.

Au delà de ça, ces personnalités sont aussi des êtres humains. Le transhumanisme s’adressera, dans un premier temps tout du moins, à des gens très fortunés, et ceux d’entre eux qui seraient convaincus par la direction prise par Google pourraient être ses premiers clients, et du coup, d’ardents défenseurs des intérêts de Google.

De nombreux médias ont cherché à en savoir plus sur ce séminaire mais Google a systématiquement refusé. Comment expliquer cette frilosité à en parler ?

De la même façon qu’il est impossible pour les médias de couvrir des évènements comme les réunions du club de Bildenberg ou du dîner du Siècle. Ces évènements font tout pour rester discrets. Ce ne sont pas des occasions de communiquer quoi que ce soit avec l’extérieur. Comme pour Davos, c’est un entre soit.

Les médias sont par ailleurs dans une situation de conflit d’intérêt évidente : harceler Eva Longoria sur sa présence à cette conférence, c’est risquer d’être blacklisté lors de son prochain blockbuster - pire, de recevoir un coup de fil rageur du propriétaire du média.

Ce type de pratique est-elle courante ?

Hélas oui, c’est d’une banalité absolue, et pas qu’avec une petite élite comme le fait Google. Rassembler des influenceurs en leur offrant des vacances gratuites sous prétexte d’une conférence tout en conviant les conjoints et les enfants, c’est très classique. Un très grand nombre de multinationales font cela, aussi bien dans le secteur du BTP que dans la pharmacie ou dans bien d’autres domaines. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi il y avait tant de congrès de médecine dans des lieux paradisiaques en été ? A intervalle régulier, les médias les plus courageux dénoncent - comme l’a fait Elise Lucet il y a peu avec l’industrie du tabac - la proximité dans leurs loisirs entre des personnalités influentes et des politiques et de grandes multinationales. C’est une forme de corruption, ni plus ni moins, et qui est également pratiquée par des Etats. Zine Ben Ali disposait ainsi d’une officine, l’ATCE, dont le rôle était de fournir des vacances à des centaines de journalistes français afin de “travailler son image”, et de nombreux pays pratiquent le même genre de lobbying. A voir les retombées presse en France des premiers temps de la révolution tunisienne, cette stratégie est extrêmement efficace.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 08/08/2014 - 21:05
Ce qui est positif chez Google est la diversité des acteurs !
Il me semble qu'ils ont même embauché une personne qui travaillait sur le transporter de M. Spock ! Il doit y avoir des brainstormings très intéressants. Google ne nous empêche pas de rester éveillé !