En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 1 heure
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 6 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 7 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 7 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 8 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 8 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 9 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 10 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 10 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 10 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 4 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 6 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 7 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 7 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 8 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 9 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 9 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 10 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 10 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 10 heures
Kadhafi forever ?

La face cachée des rebelles libyens

Publié le 16 août 2011
Mais qui sont donc ces fameux rebelles présentés comme de purs démocrates ? Le caractère opaque du CNT (31 membres dont les noms de certains sont tenus secrets) est généralement justifié par la nécessité de protéger la vie de ses membres mais il obéit sans doute à des motifs moins avouables.
Pierre-Emmanuel Barral
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il est secrétaire général de la Commission française d'histoire militaire (CFHM).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais qui sont donc ces fameux rebelles présentés comme de purs démocrates ? Le caractère opaque du CNT (31 membres dont les noms de certains sont tenus secrets) est généralement justifié par la nécessité de protéger la vie de ses membres mais il obéit sans doute à des motifs moins avouables.

Le soulèvement contre le régime du colonel Kadhafi a été interprété par les médias comme une révolte de l’ensemble du peuple libyen contre un despote abhorré et une aspiration de la population à l’instauration dans ce pays d’une démocratie  à l‘occidentale. Cette lecture du conflit et la volonté de protéger les civils de massacres par ailleurs nullement avérés ont servi de justifications à l’intervention armée des puissances européennes (France et Grande-Bretagne principalement) appuyées par les Etats-Unis.

Cette interprétation a également conduit un certain nombre de gouvernements à reconnaître le Conseil National de Transition (CNT) mis en place par les insurgés à Benghazi comme le seul représentant légitime du peuple libyen. Cette reconnaissance a été accélérée par l’irruption bruyante d’un pseudo-philosophe germanopratin notoirement mythomane, égocentrique et exhibitionniste dont la pensée n’est pas aussi profonde que la chemise ouverte, en quête permanente de gloriole médiatique et qui s’est auto-proclamé porte-parole de la rébellion.

Quatre mois plus tard, tandis que les rebelles se sont révélés incapables de remporter le moindre succès militaire décisif et étalent au grand jour leurs divisions (dont un épisode emblématique fut l’assassinat dans des conditions mal éclaircies du chef militaire de la rébellion, le général Younès), l’opinion publique française commence à se lasser d’une intervention  dont  elle ne voit pas la fin. Mais qui sont donc ces fameux rebelles présentés comme de purs démocrates ? Le caractère opaque du CNT (31 membres dont les noms de certains sont tenus secrets) est généralement justifié par la nécessité de protéger la vie de ses membres mais il obéit sans doute à des motifs moins avouables.      

Quatre tendances politiques se dégagent  sans compter les divisions tribales qui constituent un fait majeur dans la structuration de la société libyenne :

  • les partisans d’une démocratie libérale à l’occidentale comme Mahmoud Jibril sont mis systématiquement en avant dans les médias mais ils sont extrêmement minoritaires et vivent pratiquement tous à l’étranger.

  • La tendance majoritaire est nostalgique de la Monarchie et liée à la puissante confrérie des Sénoussis tenante d’un l’islam particulièrement rigoriste. L’étendard brandi par les insurgés est d’ailleurs l’ancien drapeau royal. L’engagement du Qatar en faveur des insurgés pourrait s’expliquer par la volonté de créer à terme un émirat pétrolier aligné sur les monarchies du Golfe.   

  • Il faut également compter avec des Kadhafistes fraichement repentis (dont le chef du CNT Mustapha Abdul Jalil qui est l’ancien ministre de la justice de Kadhafi,  zélé persécuteur des infirmières bulgares !).  

  • Les partisans d’un islamisme radical se font  discrets mais sont  bien présents. Ils sont les héritiers du « Groupe islamique des combattants libyens » sévèrement réprimés par Kadhafi. La lecture d’un rapport  de l’Académie militaire de West Point de 2007 dû à Joseph Felter et Brian Fishman, est à cet égard édifiante et inquiétante. Il est  basé sur des listes de six cents Djihadistes saisis dans une localité irakienne de Sinjar à la frontière de la Syrie. Il montre que la Cyrénaïque, en particulier le corridor qui relie les villes de Benghazi et Tobrouk, est un des principaux viviers de recrutement pour les combattants d’al-Qaïda. La  Libye (et la  Cyrénaïque de manière écrasante) est le second pays fournisseur de djihadistes (20%), le premier proportionnellement à sa population. Le record est  détenu par la ville de Derna qui a fourni 60% des combattants libyens (contre seulement 24% pour Benghazi) et compte un djihadiste pour 1000 habitants ! Les islamistes libyens sont  également plus enclins à devenir des bombes humaines que les autres nationalités (à 85% contre  56%  pour les autres nationalités). Dans un tel contexte, le pire des scénarios serait une anarchie à la Somalienne avec l’implosion du pays, la disparition de l’Etat central et la guerre générale entre toutes les tribus.

    Ce serait un enfer  même «  pavé de bonnes intentions »  pour les Occidentaux et le paradis pour  les Djihadistes du monde entier. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bobocleaner
- 17/08/2011 - 13:21
mais on s'en fout qu'ils soient intégristes !
nom de dieu on s'en fout TOTALement ....
bobocleaner
- 17/08/2011 - 13:21
mais on s'en fout qu'ils soient intégristes !
nom de dieu on s'en fout TOTALement ....
labernerie
- 17/08/2011 - 12:09
oubli
BHL qu il aille se faire f.......... chez les grecs au royaume des pretentieux