En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
Une image toujours pas oubliée un an après.
Une image toujours pas oubliée un an après.
Élection du président de la FFF

Le foot français toujours bloqué dans son bus sud-africain

Publié le 18 juin 2011
C'est ce samedi que sera élu le nouveau président de la Fédération française de football (FFF). En lice : Fernand Duchaussoy (l’actuel président par intérim, 68 ans), Noël Le Graët et l'outsider Éric Thomas. Trois candidats pour une fédération poussiéreuse...
Philippe Verneaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Verneaux est journaliste sportif et auteur de L'argent dans le sport (2005, Flammarion). Il anime le blog sportmood.fr. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est ce samedi que sera élu le nouveau président de la Fédération française de football (FFF). En lice : Fernand Duchaussoy (l’actuel président par intérim, 68 ans), Noël Le Graët et l'outsider Éric Thomas. Trois candidats pour une fédération poussiéreuse...

La Fédération française de football n’affiche plus vraiment, c’est le moins que l’on puisse dire, l’éclat du neuf ou de la modernité. Et le suffrage de ce samedi pour l’élection de son président ne devrait pas faire naître de bouleversement ni de révolution de palais. A moins d’une surprise de taille, au cas où le quasi-inconnu Eric Thomas (président de l’AFFA, Association française du football amateur, 43 ans) l’emporterait, l’un des deux presque septuagénaires Fernand Duchaussoy (l’actuel président par intérim, 68 ans) ou Noël Le Graët (l’actuel vice-président, 69 ans), vieux habitués des locaux de l’avenue d’Iéna, sera le brave continuateur de la politique menée depuis de longues années à la FFF.

Foot pro + foot amateur = l'équation impossible

Les trois grands désastres de 2004 (Euro), 2010 (Coupe du monde) et 2011 (Quotas) se sont traduit à chaque fois par de timides ébauches de ravalement, renvoyant une véritable reconstruction aux calendes grecques. L’autorité politique, jusqu’à celle du président de la République elle-même, a eu beau s’ingénier à verser son grain de sel, le plat n’y a guère retrouvé de goût. Et l’on s’est rabattu sur les bons vieux ingrédients (Symposiums, Etats généraux...). La nouvelle cuisine attendra…

Pour être franc, l’équation n’est pas simple à résoudre. Elle s’apparenterait en fait à la quadrature du cercle. Football professionnel et football amateur sont depuis la naissance du premier dans les années 1930 des frères ennemis vivant sous le toit commun de la mère Fédération.

Plus ils se rapprochent, ce qui est le cas depuis la présidence de Fernand Sastre (1972-1984), plus ils se livrent à une guerre fratricide. Avec l’avènement de la bande à Platini puis le triomphe de celle de Zidane, l’équipe de France est devenue la salle des trésors du château. L’arrivée de revenus toujours croissants a alors constamment suscité la convoitise du monde amateur, éternellement dépourvu de subsides. Sur ce sujet capital, Duchaussoy l’attentiste et Le Graët le ploutocrate, ont sans rire promis la lune d’un football œcuménique durant leur campagne, très attentifs à ce que les 63 % des délégués du « tiers-état » amateur leur prêtent un maximum de voix.

« Saint » Thomas ne croit pas aux « prêcheurs »…   

Eric Thomas, l’homme qui, en ce 18 juin, dit « non » jusqu’à la caricature (construction de 1800 nouveaux terrains synthétiques, redistribution intégrale des primes des Bleus…), ne mâche pas ses mots à l’égard du duo qu’il souhaite éjecter du trône et de l’organisme dont il brigue désormais haut et fort le capitanat : « Deux candidats sortants au bilan catastrophique et au projet vide, flou. […] On est face à une FFF éthérée, hors sol, dans une bulle, un mur, qui a beaucoup de mal à se mettre au niveau de la démocratie qu’elle prêche. Il faut réveiller la FFF, qui est une machine à perdre. »

Un « brin » teintées de démagogie, les diatribes de Thomas s’affichent comme un coup de pub personnel qui s’appuie tout de même sur le réveil des consciences. On se souvient de certains épisodes truculents, pathétiques et révélateurs d’une organisation aux mœurs quelque peu décadentes. Comme celui d’un repas entre amis de la nomenklatura fédérale à Séoul en 2002 où la note, comprenant le prix d’une bouteille de Romanée-Conti, s’était élevée à 4000 euros ! Ou, plus parlant et symptomatique encore, comme en 2005 cette AG aux allures de Soviet suprême où le sélectionneur Raymond Domenech s’était sorti d’affaire alors qu’une majorité de membres avait voté son éviction ! Et enfin, récemment, en avril dernier, une pseudo-réforme de la gouvernance de l’appareil a abouti, dixit un des soutiens de Fernand Duchaussoy, à une très prometteuse future création de… « groupes de réflexion sur plusieurs thématiques… ». Tout un programme ! Décidemment, le football français n’est pas encore descendu de son bus sud-africain.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mbo22
- 18/06/2011 - 13:17
@ faded yasser 2
On a compris que votre haine de Sarkozy dénature votre raisonnement et vous mélangez tout comme dans un couscous sauf que le votre est immangeable. Votre espoir en 2012 semble très fort mais ne vous leurrez pas car même si le PS arrive au pouvoir, vous n'obtiendrez pas vos papiers car les limites de l'immigration sont atteintes. Il va falloir songer à repartir au pays!
le Gône
- 18/06/2011 - 11:26
@faded yasse
Personnellement le foot je m'en tape..mais un commentaire aussi "débile" que le vôtre c'est rare!! sauf bien sur dans les allées de la gauche la plus obtue..(en ce qui concerne " votre " Francais..c'est en tout cas pas grace a lui que mon pays la France va rayonner!!..mais au fait parlez vous notre langue?)
faded yasser
- 18/06/2011 - 10:07
C'est la France entière et
C'est la France entière et pas seulement le foot, qui est restée embrouillée et enchevetrée depuis que Sarko et ses amis sont arrivés au pouvoir. L'économie, le sport, l'art, le cinéma, les valeurs républicaines, le rayonnement de la France et.... n'ont connu que les défaiteset les insuccés. C'est une calmité qu'on attend que l'heure de la délivrance dans 10 mois.