En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

01.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

02.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 1 heure 10 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 1 heure 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 7 heures 23 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 7 heures 23 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Ursula Von der Leyen, Angela Merkel, et Christine Lagarde, trois femmes qui ont transgressé les dogmes pour sauver l’Union européenne (et qui vont peut-être y parvenir...)

il y a 7 heures 27 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 1 heure 24 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 7 heures 23 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Santé
Stratégie contre le virus

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

il y a 7 heures 26 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac
il y a 7 heures 27 min
Paris est magique

Rachat du PSG par le Qatar : un dossier politique ?

Publié le 31 mai 2011
C'est désormais officiel : le PSG change de propriétaires ! Des investisseurs venus du Qatar vont désormais diriger le club de la capitale. Un rachat qui soulève de nombreuses questions sportives... et politiques.
Philippe Verneaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Verneaux est journaliste sportif et auteur de L'argent dans le sport (2005, Flammarion). Il anime le blog sportmood.fr. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est désormais officiel : le PSG change de propriétaires ! Des investisseurs venus du Qatar vont désormais diriger le club de la capitale. Un rachat qui soulève de nombreuses questions sportives... et politiques.

Le Qatar est tenace. Et convaincant, très convaincant. Au terme de six ans de tentatives d’approches infructueuses, l’État du Golfe, qui avait failli entrer dans le tour de table du rachat du Paris Saint-Germain en 2006, est parvenu à ses fins. S’offrir, sous la forme de 70 % de ses parts, le PSG, détenu en majorité par le fonds américain Colony Capital.

Il était donc temps… En premier lieu, pour les dirigeants parisiens, ou plutôt ses propriétaires. A Los Angeles, les actionnaires devaient commencer à trouver le temps long en observant année après année les comptes de leur soi-disant pépite se plomber sans cesse davantage. Sébastien Bazin, leur représentant français à Paris par le biais de Colony Europe, se creusait pourtant les méninges depuis un bon moment pour présenter du PSG une image la plus attractive possible pour en tirer à la vente un bénéfice au moins honorable. Une cession devenue, par la force des ennuis, une priorité. Car, racheté à l’époque à Canal + contre un chèque relativement peu excessif de 26 millions d’euros, le club phare de la capitale a ensuite coûté cher, très cher, en cinq saisons où le bilan sportif a beaucoup ressemblé à celui du comptable, ce dernier ayant enregistré pour le seul dernier exercice un déficit de 20 millions.

L'ombre de Nicolas Sarkozy

Tout a été compliqué dans cette affaire où l’environnement du club, la  politique, voire la géopolitique, se sont sans cesse et inextricablement mêlés. Ce qui explique que l’une et l’autre partie aient pris leur temps pour peser soigneusement son prix et ses conditions. Le PSG est plus qu’un club, comme l’on dirait à Barcelone. Et les business plans ont eu bien du mal à intégrer tous les paramètres, celui des supporters parisiens n’en constituant pas le plus facile à dénouer.

Colony Capital et Butler Capital Partners (qui détient le solde de la SASP, soit 4,5 % contre 95,5 % au premier), ont donc cédé aux sirènes des milliards (50) de Qatar Investment Authorities (QIA), fonds souverain qatari, piloté par le prince héritier de l’émirat, le Cheick Tamin Bin Hamal Al-Thani. Les raisons sautent aux yeux, même des plus naïfs. Une telle puissance de feu sait faire taire certains scrupules. Et puis, dans ce dossier hautement politique, on l’a dit, un élément a probablement pesé de tout son poids. La voix de Nicolas Sarkozy, supporter non dissimulé du PSG, a porté aux oreilles de Sébastien Bazin, un de ses proches, à qui il a fait valoir l’intérêt de ne pas négliger un partenaire à l’implication économique déjà très affirmée dans l’hexagone.

La fin du patriotisme sportif

Quant à ceux ayant sans doute manœuvré en coulisses pour torpiller le projet, les porteurs de l’étendard du patriotisme, ils ont dû se résoudre aux nouvelles mœurs en vogue. Comme en Angleterre (Manchester, Chelsea, Liverpool…) ou en Espagne (Malaga), où les capitaux extérieurs affluant en masse ne provoquent plus de révolution de palais et encore moins d’émeutes.

Au bout d’une transaction si ardue, les protagonistes auront donc fini par trouver leur compte. Le PSG, on l’a dit, qui, fort d’une surface financière accrue, pourrait enfin faire éclater ses ambitions sur le terrain en s’attachant les services de joueurs de renom et performants, mais également d’un grand entraîneur comme Arsène Wenger. De son côté, le Qatar, dont la volonté d’investissement  tous azimuts de ses pétro-dollars ne se dément plus ni ne se cache, y voit certainement une véritable occasion d’étendre et de rentabiliser son nouvel empire d’activités. Après avoir obtenu l’organisation de la Coupe du monde 2022 ou de s’afficher en toutes lettres (d’or, contre 165 millions d’euros !) sur la poitrine du club le plus prestigieux de la planète (FC Barcelone) lors des cinq prochaines années, le Qatar a frappé un nouveau coup. D’épée, ou dans l’eau ?...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Tom
- 01/06/2011 - 16:34
parano
@mathanoe : je dis pas que le lien sera aussi évident que ça et qu'ils vont lancer l'appel du muezzin dans les travées du Parc, mais simplement qu'il faut bien comprendre les motivations profondes et à long terme de cet investisseur en particulier. Je les vois faire, avec le Barça aussi, ils sont très malins et visent juste. Faut pas être dupe, c'est pas pour l'argent ni pour l'amour du sport.
mathanoe
- 01/06/2011 - 13:42
ARRETEZ VOS DELIRES
Alexis, avant de critiquer, il serai bon de commencer par essayer de comprendre ce que tu lis, 50 Milliards, c est pas le prix du club mais la fortune du Cheick. Et Tom tu crois franchement que les voir investir dans le psg, ca va changer la religion des supporters? Arrete ta parano. Non Jpense qu il faut attendre de voir si ils vont gérer intelligemment, pas faire comme Monaco.
NOVY12
- 01/06/2011 - 07:15
@fayed yasser Vous avez oublié la mauvaise météo !!
C'est également de la faute de N. Sarkozy si la sécheresse frappe plusieurs départements Français....
Avant 2007 la météo était beaucoup plus clémente !!!
Votre commentaire est totalement stupide j'espère que vous en avez conscience !! Relisez vous...