En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Ferry, Lang, la rumeur : le parquet ouvre une enquête

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 2 heures 54 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 3 heures 28 min
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 5 heures 19 min
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 6 heures 28 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 7 heures 38 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 11 heures 53 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 12 heures 18 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 3 heures 33 sec
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 4 heures 7 min
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 5 heures 52 min
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 7 heures 13 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 8 heures 29 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 12 heures 28 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 1 jour 7 heures
Othello, de William Shakespeare se joue au Théâtre du Vieux Colombier.
Othello, de William Shakespeare se joue au Théâtre du Vieux Colombier.
Atlanti-culture

"Othello", de William Shakespeare : la science du mal

Publié le 09 mai 2014
Avec
Des quatre Shakespeare vus à la Comédie-Française depuis un peu moins d'un an et demi, "Othello" est au-dessus de "l'Hamlet", relativement bon, mis en scène par Dan Jemmet, avec un Podalydès pas au mieux de sa forme. Mais un peu au-dessous de la très bonne version du "Songe d'une nuit d'été", proposée par Muriel Mayette-Holz et du surprenant et remarquable "Troïlus et Cressida", présenté début 2013 pour le retour de la troupe Salle Richelieu.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Paugam est un écrivain et journaliste français. Très impliqué dans le domaine de la culture, il a produit et animé de nombreuses émissions et chroniques pour la télévision, la radio et la presse écrite. Il est le cofondateur du site Culture Tops...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des quatre Shakespeare vus à la Comédie-Française depuis un peu moins d'un an et demi, "Othello" est au-dessus de "l'Hamlet", relativement bon, mis en scène par Dan Jemmet, avec un Podalydès pas au mieux de sa forme. Mais un peu au-dessous de la très bonne version du "Songe d'une nuit d'été", proposée par Muriel Mayette-Holz et du surprenant et remarquable "Troïlus et Cressida", présenté début 2013 pour le retour de la troupe Salle Richelieu.
Avec

Le Thème

Quand la haine manipulatrice d'un homme, Iago, peut compromettre l'épanouissement d'un grand amour et provoquer l'irréparable entre un général en chef maure de la république de Venise, Othello, et la fille d'un grand patricien vénitien, Desdémone.
 

Points forts

1. La première partie de la pièce, la partie vénitienne, est vraiment impressionnante. On pénètre dans les entrailles du mal. Avec le choc immédiat de la force du texte de Shakespeare qui va à l'essentiel, sans fioritures, de manière crue. Le tout renforcé par les lumières sombres, les effets sonores, un décor de ruelle étroite, ressemblant à une nef gothique mais qui, compte tenu de l'intrigue, prend des allures de gorge de l'enfer.
 
2. Avec sa carrure, sa voix de stentor noir et sa manière solennelle de se déplacer, Bakary Sangaré hisse, dès le début de la pièce, le personnage d'Othello du tragique à l'épique. Avec lui, il y a, dans cette première partie, de l'absolu dans l'air.
 
3. Nâzim Boudjenah réussit une performance exceptionnelle dans le rôle de Iago. Avec des airs de trublion dans le feuilleton "Plus belle la vie", mine de rien il "aspire" petit à petit la pièce vers lui et en fait ressortir admirablement la principale force : être l'occasion d'un compagnonnage quotidien, familier et presqu'intime avec le développement d'une démarche de mal, délibérément, patiemment, méthodiquement mise en oeuvre. Lorsque l'on se rend compte de cette familiarité avec une turpitude à l'expression souvent tranquille, ça donne des frissons.
 
4. Elsa Lepoivre s'en tire bien dans le rôle délicat de Desdémone, aussi généreuse que naïve. Grâce à elle, vous vivrez un grand moment de théâtre, lorsqu'avant de s'allonger sur le lit où elle va mourir, elle fait pendant quelques minutes le tour de sa chambre en murmurant une chanson associée à un événement tragique. Extraordinaire moment d'expression de ce que la féminité, dans ce qu'elle a de  plus noble,peut avoir de lien avec l'absolu.
 

Points faibles

1. Ce n'est sans doute pas l'une des meilleures pièces de Shakespeare :
 
      - à la différence de ce qui se passe dans "Roméo et Juliette", on ne perçoit que très rarement, lorsqu'Othello et Desdémone sont ensemble, qu'ils vivent réellement un grand amour.
 
      - le passage, chez Othello, de l'adoration à la jalousie meurtrière se fait vraiment de manière trop rapide. Emilia, la femme de Iago, remarquablement interprétée ici par  Céline Samie, n'a pas tort de traiter ce grand chef de guerre de "ridicule benêt".
 
2. Autant dans la première partie, Bakary Sangaré donne au personnage d'Othello une ampleur que je n'avais jamais observée jusqu'à présent, autant, à partir du moment où, après son arrivée à Chypre, Othello craque, la manière de Bakary Sangaré de se mouvoir alors, comme une sorte de pantin désarticulé, souvent avachi, fait qu'on a encore plus de mal à trouver des excuses à Othello dans son itinéraire bien niais pour un homme supposé avoir une grande envergure.
 

En deux mots

1. Des quatre Shakespeare vus à la Comédie-Française depuis un peu moins d'un an et demi, je dirai que cet "Othello" est au-dessus de l'"Hamlet", relativement bon, mis en scène par Dan Jemmet, avec un Podalydès pas au mieux de sa forme. Mais un peu au-dessous de la très bonne version du "Songe d'une nuit d'été", proposée par Muriel Mayette-Holz et du surprenant et remarquable "Troïlus et Cressida", présenté début 2013 pour le retour de la troupe Salle Richelieu.
 
2. Ceci étant, à mon avis, le grand événement Shakespeare, à Paris, depuis un an et demi, c'est le "Macbeth" mis en scène par le tout jeune Arny Berry au Théâtre 13. Une merveille.
 

Recommandation

BON . Avec quelques moments, au début et à la fin, de grand théâtre.

Infos et réservation

Othello, de William Shakespeare ;  Par la troupe de la Comédie-Française ; Mise en scène : Léonie Simaga ; Avec, entre autres : Bakary Sangaré (Othello), Elsa Lepoivre (Desdémone), Nâzim Boudjenah (Iago).
 

Théâtre du Vieux Colombier ; Jusqu'au 1°juin ; Réservation : 0144398700/01; www.comedie-francaise.fr.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires