En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 8 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 13 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 13 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 14 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 15 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 15 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 17 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 11 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 13 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 14 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 14 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 15 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 17 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 17 heures
© Reuters
Les 85e premières fortunes mondiales détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète.
© Reuters
Les 85e premières fortunes mondiales détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète.
En trompe-l'œil

67 personnes aussi riches que la moitié la plus pauvre de la population mondiale… le chiffre choc qui ne dit pas grand-chose de l'état réel des inégalités

Publié le 11 avril 2014
Selon un rapport publié le 9 avril par l’ONG Oxfam (organisation de lutte contre la pauvreté), les 67 personnes les plus fortunées du monde possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Les "inégalités extrêmes se sont aggravées", affirme Oxfam, qui rappelle que le club des plus riches comptait jusque-là 85 membres. Mais ces personnes les plus riches sont également parmi les premières créatrices d'emplois.
Nicolas Lecaussin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Lecaussin est directeur du développement de l'IREF - Institut de Recherches Economiques et Fiscales. Il est aussi fondateur de Entrepreneur Junior. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un rapport publié le 9 avril par l’ONG Oxfam (organisation de lutte contre la pauvreté), les 67 personnes les plus fortunées du monde possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Les "inégalités extrêmes se sont aggravées", affirme Oxfam, qui rappelle que le club des plus riches comptait jusque-là 85 membres. Mais ces personnes les plus riches sont également parmi les premières créatrices d'emplois.

Atlantico : Dans un rapport publié lundi 20 janvier 2014, l'ONG OXFAM a souhaité dénoncer l'accroissement des inégalités en évoquant le fait que les 85e premières fortunes mondiales détenaient autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète. Un tel chiffre, aussi impressionnant soit-il, est-il révélateur d'une véritable injustice sociale quant on sait que la plupart des "fortunes" citées par OXFAM sont des entrepreneurs qui créent de la richesse au lieu de la confisquer ?

Nicolas Lecaussin : En faisant ce genre de comparaison, on étouffe toute possibilité de débat lucide. Car si vous mettez la fortune de Bill Gates à côté de mon salaire (ou du vôtre), la différence est tellement abyssale que ce n’est même pas la peine de la calculer. Personnellement, ça ne me dérange pas du tout. Bill Gates a révolutionné le monde.

Non, en fait, il s’agit de savoir qui sont ces (très) riches et comment ils sont arrivés là. Le dernier classement des gens les plus riches au monde, réalisé fin décembre 2013 par Bloomberg, a déclenché de nombreuses réactions sur l’énormité de la fortune des 300 plus riches, estimée à 3 700 milliards de dollars. Une lecture attentive de ce classement donne portant des indications très instructives sur la sociologie des individus les plus riches au monde : ce sont surtout des entrepreneurs, des"self-made-men".

Sur les 200 les plus riches (les multimilliardaires, le dernier disposant d’une fortune estimée à 6.38 milliards de dollars), 140 sont des entrepreneurs. Ils ont bâti leur fortune grâce à l’entreprise qu’ils ont créée. Sur les 50 premières fortunes mondiales, 40 sont des entrepreneurs et sur les 10 plus riches au monde, 9 en sont également. Nous avons donc affaire à des personnes qui ont créé des entreprises, des richesses et des dizaines de milliers d’emplois.

En prenant une échelle planétaire pour souligner les écarts de richesse, n'en oublie t-on pas de prendre en compte la différence des niveaux de vie des diverses régions du Globe ?

Les statistiques sur les inégalités représentent le fonds de commerce des étatistes. C’est un sujet primordial de débat entre les politiques en France lors des élections de 2012 et même aux Etats-Unis. Obama avait fait de la lutte contre les inégalités un des points forts de sa campagne. Mais les écarts de richesse ne sont pas les mêmes partout. Le Bangladesh est l’un des pays les moins inégalitaires au monde car la pauvreté est très répandue. De l’autre côté de l’échelle, on retrouve les Etats-Unis, alors que c’est un pays très riche. Mais le phénomène le plus important - et ce que les étatistes n’arrivent pas à comprendre - c’est la mobilité au sein de la répartition des revenus. Parmi les Américains qui faisaient partie des 1 % les plus riches en 1987, seulement 24 % en faisaient encore partie en 2007, 20 ans plus tard. Et seulement 37 % étaient dans les 5 % les plus riches. Pratiquement tous les ans, ceux qui font partie du classement bougent et les études montrent que, en moyenne, seulement 2 riches sur 5 sont encore présents dans les 1 % après 10 ans. Les statistiques de l’IRS (les Impôts américains) montrent que seulement 1 % des 400 Américains les plus riches déclarent les mêmes revenus d’une année sur l’autre et que 8 % de leurs revenus proviennent des rémunérations et seulement 18 % d’entre eux sont des héritiers.

La mondialisation ainsi que la déréglementation financière sont mises en causes dans le rapport d'OXFAM. N'observe t-on pourtant pas depuis trente ans un "rattrapage" des pays sous-développées en termes de salaires grâce à la mondialisation et au développement des investissements ?

Ce qu’on oublie surtout c’est que la pauvreté ne cesse de reculer. Nous sommes tous de plus en plus riches. Entre 1995 et 2010, le taux de pauvreté extrême dans le monde a été divisé par deux. En 1990, 43 % des habitants de la planète vivaient avec moins de 1,25 dollar par jour. En 2010, ils n'étaient plus que 21 %. N’en déplaise aux pourfendeurs de la mondialisation, le monde se porte beaucoup mieux aujourd’hui qu’il y a 20 ans. D’après le FAO (l’agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture) que l’on ne peut pas vraiment accuser d"’ultralibéralisme sauvage", le nombre de personnes souffrant de la faim a énormément baissé ces dernières années. En Asie, le continent le plus touché, le nombre de personnes qui ne mangent pas à leur faim a diminué de 60 millions ces 5 dernières années.

Le niveau de vie augmente partout. En Chine, plus particulièrement, le salaire minimum a fait un bond de 70 % depuis 2008 ! Et cela continue.

L'accroissement du nombre de grandes fortunes est souvent décrié comme étant un révélateur du gouffre entre les plus aisés et les plus démunis. Quels sont concrètement les meilleurs moyens de mesurer les inégalités aujourd'hui ?

Revenons au classement Bloomberg. L’origine économique de la fortune des plus riches est très diversifiée. Seulement 23 sur 200 représentent des fortunes de la finance, et 10 seulement de l’énergie et de l’immobilier. 12 (sur 200) ont fait fortune dans les médias et 4 dans les télécommunications. 26 représentent les nouvelles technologies et 34 ont fait des investissements divers (commerce, services, etc.). Nous sommes très loin des fortunes du milieu du XXe siècle réalisées dans le pétrole ou l’exploitation minière (seulement 10 sur 200 aujourd’hui !). Cela montre que les principales sources de la richesse aujourd’hui sont l’innovation et l’entrepreneuriat. Et le meilleur moyen de mesurer l’inégalité, c’est de montrer que les possibilités de sortir de la pauvreté sont infiniment plus nombreuses aujourd’hui qu’hier. Les plus riches en constituent la preuve !

 

Cet article a été publié le 21 janvier 2014 >>> voir ici : Le patrimoine des 85 personnes les plus riches au monde égal à celui de la moitié la plus pauvre de la population mondiale : un fait saisissant… mais qui ne dit rien de l'état réel des inégalités

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
aviseur
- 12/04/2014 - 09:51
il y a
de la marge.... pour que ces 67 doublent leur richesse pour atteindre 100% de le population pauvre du monde. mais au fait qu'est la pauvreté moyenne considérée et selon quels critères?

http://aviseurinternational.wordpress.com/2014/04/12/la-une-de-keg-du-12042014-les-geropntes-du-conseil-detat-sennuyent-ferme-alors-ils-samusent-aux-prix-imposes-qui-limitent-les-marges-excepte-pour-edf-il-faut-etre-au-courant/
claudecourty
- 12/04/2014 - 08:31
Quand l'idéologie tient lieu d'intelligence.
Plus sectaire que futée, la meilleure méthode pour réduire les inégalités appréciées en termes de revenu, réside effectivement dans un nivellement par le bas, tassant la pyramide sociale ; ce qui revient à limiter l'augmentation de la richesse globale et à accroître le nombre de pauvres.
Peu importe la manière dont sont constituées et surtout employées ces fortunes, pourvu que l'argument entretiennent les fonds de commerce idéologiques bâtis sur la pauvreté.
Pour approfondir cette réaction, voir :
http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com
JG
- 12/04/2014 - 00:32
La richesse...vaste sujet
La plupart des riches en question ne sont riches que ...potentiellement...par l'intermédiaire des actions qu'ils détiennent des entreprises qu'ils ont fondées ou rachetées.
Tant qu'ils n'ont pas vendu leurs actions...leur richesse n'est que virtuelle.
La chasse aux riches est une spécialité française et en France, en tout cas, si vous avez un niveau de revenu supérieur au million d'euro, on vous en pique 75%...
Ce n'est pas en France que ces super riches viendraient s'installer pour créer des milliers d'emploi : ils le feront ailleurs.
Dormez tranquille braves gens, les socialistes, journalistes et autres médiatico-pubeux de gauche (80%) veillent sur la pérennité de votre chômage et des allocations qui vont avec, piqués à ceux qui travaillent bien sûr....