En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 4 min 1 sec
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 5 heures 11 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 5 heures 49 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 6 heures 19 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 6 heures 41 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 7 heures 25 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 7 heures 55 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 8 heures 28 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 8 heures 55 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 46 min 23 sec
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 4 heures 40 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 5 heures 44 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 6 heures 46 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 9 heures 22 min
© Reuters
Les 85e premières fortunes mondiales détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète.
© Reuters
Les 85e premières fortunes mondiales détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète.
En trompe-l'œil

67 personnes aussi riches que la moitié la plus pauvre de la population mondiale… le chiffre choc qui ne dit pas grand-chose de l'état réel des inégalités

Publié le 11 avril 2014
Selon un rapport publié le 9 avril par l’ONG Oxfam (organisation de lutte contre la pauvreté), les 67 personnes les plus fortunées du monde possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Les "inégalités extrêmes se sont aggravées", affirme Oxfam, qui rappelle que le club des plus riches comptait jusque-là 85 membres. Mais ces personnes les plus riches sont également parmi les premières créatrices d'emplois.
Nicolas Lecaussin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Lecaussin est directeur du développement de l'IREF - Institut de Recherches Economiques et Fiscales. Il est aussi fondateur de Entrepreneur Junior. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un rapport publié le 9 avril par l’ONG Oxfam (organisation de lutte contre la pauvreté), les 67 personnes les plus fortunées du monde possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Les "inégalités extrêmes se sont aggravées", affirme Oxfam, qui rappelle que le club des plus riches comptait jusque-là 85 membres. Mais ces personnes les plus riches sont également parmi les premières créatrices d'emplois.

Atlantico : Dans un rapport publié lundi 20 janvier 2014, l'ONG OXFAM a souhaité dénoncer l'accroissement des inégalités en évoquant le fait que les 85e premières fortunes mondiales détenaient autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète. Un tel chiffre, aussi impressionnant soit-il, est-il révélateur d'une véritable injustice sociale quant on sait que la plupart des "fortunes" citées par OXFAM sont des entrepreneurs qui créent de la richesse au lieu de la confisquer ?

Nicolas Lecaussin : En faisant ce genre de comparaison, on étouffe toute possibilité de débat lucide. Car si vous mettez la fortune de Bill Gates à côté de mon salaire (ou du vôtre), la différence est tellement abyssale que ce n’est même pas la peine de la calculer. Personnellement, ça ne me dérange pas du tout. Bill Gates a révolutionné le monde.

Non, en fait, il s’agit de savoir qui sont ces (très) riches et comment ils sont arrivés là. Le dernier classement des gens les plus riches au monde, réalisé fin décembre 2013 par Bloomberg, a déclenché de nombreuses réactions sur l’énormité de la fortune des 300 plus riches, estimée à 3 700 milliards de dollars. Une lecture attentive de ce classement donne portant des indications très instructives sur la sociologie des individus les plus riches au monde : ce sont surtout des entrepreneurs, des"self-made-men".

Sur les 200 les plus riches (les multimilliardaires, le dernier disposant d’une fortune estimée à 6.38 milliards de dollars), 140 sont des entrepreneurs. Ils ont bâti leur fortune grâce à l’entreprise qu’ils ont créée. Sur les 50 premières fortunes mondiales, 40 sont des entrepreneurs et sur les 10 plus riches au monde, 9 en sont également. Nous avons donc affaire à des personnes qui ont créé des entreprises, des richesses et des dizaines de milliers d’emplois.

En prenant une échelle planétaire pour souligner les écarts de richesse, n'en oublie t-on pas de prendre en compte la différence des niveaux de vie des diverses régions du Globe ?

Les statistiques sur les inégalités représentent le fonds de commerce des étatistes. C’est un sujet primordial de débat entre les politiques en France lors des élections de 2012 et même aux Etats-Unis. Obama avait fait de la lutte contre les inégalités un des points forts de sa campagne. Mais les écarts de richesse ne sont pas les mêmes partout. Le Bangladesh est l’un des pays les moins inégalitaires au monde car la pauvreté est très répandue. De l’autre côté de l’échelle, on retrouve les Etats-Unis, alors que c’est un pays très riche. Mais le phénomène le plus important - et ce que les étatistes n’arrivent pas à comprendre - c’est la mobilité au sein de la répartition des revenus. Parmi les Américains qui faisaient partie des 1 % les plus riches en 1987, seulement 24 % en faisaient encore partie en 2007, 20 ans plus tard. Et seulement 37 % étaient dans les 5 % les plus riches. Pratiquement tous les ans, ceux qui font partie du classement bougent et les études montrent que, en moyenne, seulement 2 riches sur 5 sont encore présents dans les 1 % après 10 ans. Les statistiques de l’IRS (les Impôts américains) montrent que seulement 1 % des 400 Américains les plus riches déclarent les mêmes revenus d’une année sur l’autre et que 8 % de leurs revenus proviennent des rémunérations et seulement 18 % d’entre eux sont des héritiers.

La mondialisation ainsi que la déréglementation financière sont mises en causes dans le rapport d'OXFAM. N'observe t-on pourtant pas depuis trente ans un "rattrapage" des pays sous-développées en termes de salaires grâce à la mondialisation et au développement des investissements ?

Ce qu’on oublie surtout c’est que la pauvreté ne cesse de reculer. Nous sommes tous de plus en plus riches. Entre 1995 et 2010, le taux de pauvreté extrême dans le monde a été divisé par deux. En 1990, 43 % des habitants de la planète vivaient avec moins de 1,25 dollar par jour. En 2010, ils n'étaient plus que 21 %. N’en déplaise aux pourfendeurs de la mondialisation, le monde se porte beaucoup mieux aujourd’hui qu’il y a 20 ans. D’après le FAO (l’agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture) que l’on ne peut pas vraiment accuser d"’ultralibéralisme sauvage", le nombre de personnes souffrant de la faim a énormément baissé ces dernières années. En Asie, le continent le plus touché, le nombre de personnes qui ne mangent pas à leur faim a diminué de 60 millions ces 5 dernières années.

Le niveau de vie augmente partout. En Chine, plus particulièrement, le salaire minimum a fait un bond de 70 % depuis 2008 ! Et cela continue.

L'accroissement du nombre de grandes fortunes est souvent décrié comme étant un révélateur du gouffre entre les plus aisés et les plus démunis. Quels sont concrètement les meilleurs moyens de mesurer les inégalités aujourd'hui ?

Revenons au classement Bloomberg. L’origine économique de la fortune des plus riches est très diversifiée. Seulement 23 sur 200 représentent des fortunes de la finance, et 10 seulement de l’énergie et de l’immobilier. 12 (sur 200) ont fait fortune dans les médias et 4 dans les télécommunications. 26 représentent les nouvelles technologies et 34 ont fait des investissements divers (commerce, services, etc.). Nous sommes très loin des fortunes du milieu du XXe siècle réalisées dans le pétrole ou l’exploitation minière (seulement 10 sur 200 aujourd’hui !). Cela montre que les principales sources de la richesse aujourd’hui sont l’innovation et l’entrepreneuriat. Et le meilleur moyen de mesurer l’inégalité, c’est de montrer que les possibilités de sortir de la pauvreté sont infiniment plus nombreuses aujourd’hui qu’hier. Les plus riches en constituent la preuve !

 

Cet article a été publié le 21 janvier 2014 >>> voir ici : Le patrimoine des 85 personnes les plus riches au monde égal à celui de la moitié la plus pauvre de la population mondiale : un fait saisissant… mais qui ne dit rien de l'état réel des inégalités

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
aviseur
- 12/04/2014 - 09:51
il y a
de la marge.... pour que ces 67 doublent leur richesse pour atteindre 100% de le population pauvre du monde. mais au fait qu'est la pauvreté moyenne considérée et selon quels critères?

http://aviseurinternational.wordpress.com/2014/04/12/la-une-de-keg-du-12042014-les-geropntes-du-conseil-detat-sennuyent-ferme-alors-ils-samusent-aux-prix-imposes-qui-limitent-les-marges-excepte-pour-edf-il-faut-etre-au-courant/
claudecourty
- 12/04/2014 - 08:31
Quand l'idéologie tient lieu d'intelligence.
Plus sectaire que futée, la meilleure méthode pour réduire les inégalités appréciées en termes de revenu, réside effectivement dans un nivellement par le bas, tassant la pyramide sociale ; ce qui revient à limiter l'augmentation de la richesse globale et à accroître le nombre de pauvres.
Peu importe la manière dont sont constituées et surtout employées ces fortunes, pourvu que l'argument entretiennent les fonds de commerce idéologiques bâtis sur la pauvreté.
Pour approfondir cette réaction, voir :
http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com
JG
- 12/04/2014 - 00:32
La richesse...vaste sujet
La plupart des riches en question ne sont riches que ...potentiellement...par l'intermédiaire des actions qu'ils détiennent des entreprises qu'ils ont fondées ou rachetées.
Tant qu'ils n'ont pas vendu leurs actions...leur richesse n'est que virtuelle.
La chasse aux riches est une spécialité française et en France, en tout cas, si vous avez un niveau de revenu supérieur au million d'euro, on vous en pique 75%...
Ce n'est pas en France que ces super riches viendraient s'installer pour créer des milliers d'emploi : ils le feront ailleurs.
Dormez tranquille braves gens, les socialistes, journalistes et autres médiatico-pubeux de gauche (80%) veillent sur la pérennité de votre chômage et des allocations qui vont avec, piqués à ceux qui travaillent bien sûr....