En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 4 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 4 jours
© Reuters
François Hollande en Algérie
© Reuters
François Hollande en Algérie
Bonnes feuilles

Guerre d’Algérie : journal intime du chef d’état-major français emprisonné responsable du coup d’État d’Alger

Publié le 06 avril 2014
Dans la nuit du 21 au 22 avril 1961, André Zeller, ancien chef d’état-major de l’armée de terre, participe au coup d’État d’Alger avec les généraux Challe et Jouhaud, bientôt rejoints par le général Salan. Ce coup de force vise à maintenir l’Algérie dans la République française. Le 23 au soir, le général de Gaulle apparaît en uniforme à la télévision. Ses formules choc donnent un coup d’arrêt à l’opération. Le 6 mai à Alger, André Zeller se met à la disposition de l’autorité militaire. Incarcéré à la prison de la Santé, il est condamné à 15 ans de détention criminelle et à la privation de ses droits civiques par le haut tribunal militaire. Transféré à la maison centrale de Clairvaux puis à la prison de Tulle, il sera libéré par décret du président de la République le 13 juillet 1966, à l’âge de 68 ans. Extrait de "Journal d'un prisonnier", aux éditions Tallandier (2/2).
André Zeller
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien chef d’état-major de l’armée de terre, André Zeller a participé au coup d’État d’Alger avec les généraux Challe et Jouhaud. Le 6 mai à Alger, il se met à la disposition de l’autorité militaire. Incarcéré à la prison de la Santé, il est condamné à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la nuit du 21 au 22 avril 1961, André Zeller, ancien chef d’état-major de l’armée de terre, participe au coup d’État d’Alger avec les généraux Challe et Jouhaud, bientôt rejoints par le général Salan. Ce coup de force vise à maintenir l’Algérie dans la République française. Le 23 au soir, le général de Gaulle apparaît en uniforme à la télévision. Ses formules choc donnent un coup d’arrêt à l’opération. Le 6 mai à Alger, André Zeller se met à la disposition de l’autorité militaire. Incarcéré à la prison de la Santé, il est condamné à 15 ans de détention criminelle et à la privation de ses droits civiques par le haut tribunal militaire. Transféré à la maison centrale de Clairvaux puis à la prison de Tulle, il sera libéré par décret du président de la République le 13 juillet 1966, à l’âge de 68 ans. Extrait de "Journal d'un prisonnier", aux éditions Tallandier (2/2).

30 décembre 1961

De Gaulle prend encore la parole à la radio le 29 au soir. Mais je n’assiste pas au spectacle de la télévision. Lorsqu’un homme a fait preuve de fourberie, il n’y a plus un seul de ses mots, plus une seule de ses expressions de physionomie, plus un de ses gestes qui ne m’apparaisse comme un mensonge. De plus, cet homme faux n’a même pas la sérénité apparente qui, faute de convaincre, vous laisse froid. Derrière ce verbe grandiose transparaît cette « hargne211 » qu’il reproche à d’autres. Ce chef de l’État est un partisan avec toutes ses petitesses.

La presse n’a pas l’air enthousiaste. Il n’y a pas l’événement attendu : la négociation « réussie », la paix… La seule décision précise est le retrait de deux nouvelles divisions d’Algérie : accroissement des massacres, ouvertures des barrages, abandon de millions supplémentaires de musulmans. Nous n’avons pas été assez battus. On ne peut pas traiter, alors faisons preuve de bonne volonté en donnant au GPRA l’impression qu’il est bien vainqueur. « L’armée n’a qu’à obéir. » Que sont les vingt- trois hommes tués dans une embuscade hier? De pauvres types, dont les familles n’ont pas besoin de savoir pourquoi ils ont été tués…

31 décembre

Dimanche. Visites des familles de camarades qui n’étaient pas venues pour le jour de Noël. Lu un ouvrage intéressant de Mgr Renard214, évêque de Versailles, sur la situation actuelle de l’Église. Les années qui viennent seront des années de combat pour le catholicisme, en raison de l’accroissement énorme à prévoir des peuples non chrétiens : 3 700 millions d’habitants sur la planète en 1980 dont seulement 700 millions de catholiques. Le pourcentage de catholiques risque de tomber de 18 % à 17 %, mais la différence absolue entre la population mondiale (3 700 millions) et population catholique (700 millions) sera de 3 milliards (contre 2 400 millions actuellement). Lutter contre le communisme interne des États est indispensable. Et pourquoi décréter les musulmans imperméables ? Le remède n’est pas dans une adaptation au communisme, il est dans une contre- action. Pourquoi avoir une âme de résigné ?

Les saints n’ont jamais été des résignés, encore moins des vaincus.

1er janvier 1962

À minuit précise la porte de la cellule s’ouvre et apparaît le colonel de La Chapelle, clef en main, qui vient me souhaiter bonne année. Il est suivi d’ailleurs d’un surveillant (un brave homme, ancien sous- officier) qui me tend aussi une large main. Je crois que cet excellent homme a vidé, sur l’invitation de La Chapelle, quelques petits verres, ce qui a accru ses tendances favorables, et il n’a pas hésité à confier son trousseau à l’amphitryon, qui fait ainsi la tournée des cellules. La Marseillaise et le Chant des Africains1 résonnent au pick- up2 devant les fenêtres grandes ouvertes, à l’attention des gardes mobiles des miradors.

Il est dit que ma retraite sera troublée : le 1er janvier à 7 h 30 du matin, notre brave aumônier ordinaire (ô combien) entre la mine épanouie. Je suis en train de faire mon lit et reçois dans cette posture les souhaits de bonne année de notre chapelain. Il me souhaite « le beau temps pour faciliter mes promenades dans la cour »…

Messe à 8 h 30. Plusieurs familles arrivent à 10 heures. Petite réception à 11 h 30 dans notre salle de réunion. Je présente nos voeux de bonne année3 aux dames présentes (et absentes). Nous trouvons encore de petits cadeaux sur nos assiettes.

Cette année va être difficile. Le régime actuel nous a mis dans une impasse. Peut- être arrivera- t-il à se soutenir quelque temps à coups de propagande, de chantage et de mesures policières. Mais je pense que tout notre mal vient d’un homme. Son départ ne peut être qu’un bien. Préparer son remplacement (non par un autre homme, mais par un vrai gouvernement réellement soucieux des intérêts du pays) est le devoir des Français.

2 janvier

Dans sa proclamation du début de l’année à l’armée4, de Gaulle, faisant allusion au retrait des troupes d’Algérie, l’explique par la nécessité de « se préparer aux grandes actions guerrières qui peuvent être imposées au pays… ».

Ceci fait partie du jeu à double face : c’est l’argument ad usummilitium. À la masse du pays, on montre l’évacuation de l’Algérie comme un acte de paix, et pour consoler les militaires, on leur fait miroiter des « actions guerrières ». Malheureusement, dans le monde moderne pourvu d’excellents moyens de diffusion, il n’y a plus d’auditoires distincts. Et les Français, civils et militaires, pourraient tous demander : « Qui trompe- t-on ? » En particulier, les pères de famille dont les enfants vont être retirés d’Algérie pour être jetés dans les « grandes actions guerrières ».

J’ajoute que la réunion de quatre divisions dans nos marches de l’Est ne nous suffit pas pour nous permettre de battre les Soviets.

J’ajoute que, assez au courant des problèmes budgétaires6, je sais que ces quatre divisions ne peuvent être équipées, faute de crédits suffisants, en unités vraiment modernes.

Extrait de Journal d'un prisonnier, André Zeller, aux éditions Tallandier, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
michel43
- 07/04/2014 - 12:18
triste
surtout, que les voila, arriver en Masse chez NOUS ? et de ce fait, pose problèmes? autant de mort, pour les revoir ICI...c'était pas la peine
berdepas
- 07/04/2014 - 10:26
Gaullisme à deux balles....
Les commentaires précédents sont dans la tradition de ceux qui voient en de Gaulle un héros visionnaire, et font bon marché de l'opinion de ceux qui considèrent de Gaulle comme un fourbe, un animal à sang froid, (un peu comme Poutine), qui méprisait les Pieds Noirs, et dont l'opinion sur les Algériens fort bien décrite par Peyrefitte,, serait taxée aujourd'hui, par les mêmes que ceux qui l'ont soutenu, "d'islamophobie"....
L'honneur des militaires qui se sont révoltés contre lui est tout aussi respectable que celui de ceux qui se sont révoltés contre "la trahison" d'un Pétain, bouc émissaire sénile d'une IVème République moribonde....
Lam
- 06/04/2014 - 18:38
Le quarteron de généraux en retraite
Autant que je m'en souvienne, Zeller n'avait joué qu'un rôle de second plan dans ce putsch fasciste d'avril 61. C'était bien lamentable d'observer ce "quarteron de généraux en retraite", comme les appelait si bien de Gaulle, s'agiter, la poitrine bardée de médailles, au milieu d'une bande de trublions pieds-noirs, comme Ortiz, Susini, Pérez et tant d'autres "guerriers" en alpaga rêvant d'en découdre avec "la grande Zohra", le surnom qu'ils donnaient à de Gaulle. Jusqu'au bout, seul Challe avait gardé quelque dignité, en se rendant les bras baissés, pendant que ses camarades, et en particulier Salan le plus criminel d'entre eux, prenaient la poudre d'escampette à travers les rues d'Alger. Ce qui fait rire, enfin, est cette espèce d'écran de fumée que Zeller, dans les pas de nombreux autres officiers de grades divers, essaie à son tour de jeter autour de lui en essayant de flétrir le "soi-disant" abandon de millions de musulmans que les uns comme les autres ne s'étaient pourtant pas gênés de torturer ou de massacrer au napalm, comme s'ils avaient eu affaire à des sauvages descendus d'une autre planète. Et là, l'histoire, Dieu merci, a vite fait de rétablir l'amère vérité depuis...