En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 7 heures 27 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 8 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 11 heures 3 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 11 heures 15 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 12 heures 15 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 15 heures 8 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 15 heures 8 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 7 heures 58 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 11 heures 7 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 11 heures 44 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 12 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 14 heures 12 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 15 heures 8 min
Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
pierre marie
- 16/01/2020 - 14:59
article pipo (2)
le Varroa destructor est, c'est vrai, un parasite de l'abeille qui est LA CAUSE n° 1 des pertes d'abeilles dans les ruchers.

Si ce parasite colonise nos ruches, c'est parce que les apiculteurs ont joué aux apprentis sorciers à partit des années 70. Pour augmenter la productivité de leur abeilles, ils les ont croisé avec des abeilles étrangères, de pays plus chauds. Ok, le rendement est meilleur mais nos abeilles ont du coup chopé ce parasite qui était collé sur ces abeilles importées.
Nos "nouvelles abeilles" ne savent pas comment s'en débarrasser.

On dit "les pesticides, les pesticides, les pesticides".
C'est du flan. la cause première du déclin de certains ruchers, c'est ce parasite.

Ceci dit, un apiculteur compétent et sérieux gère très bien ce parasite, avec un taux de perte tout a fait acceptable (15% environ). Pour cela il traite ses ruches tout le ans (ne pleurez pas, il y a aussi un traitement bio).

Pour conclure, contrairement à la légende urbaine, il n'y a jamais eu autant d'abeilles domestiques au monde qu'aujourd'hui... Si, si, si...
La raison en est toute simple : il n'y a jamais eu autant d’apiculteurs professionnelles et le miel est un enjeu économiqu