En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 4 heures 14 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 5 heures 52 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 9 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 10 heures 47 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 11 heures 52 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 12 heures 45 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 13 heures 48 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 14 heures 12 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 4 heures 46 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 6 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 10 heures 27 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 11 heures 3 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 12 heures 31 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 12 heures 58 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 14 heures 13 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
L’Amour aux temps du coronavirus

Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver

Publié le 10 août 2020
Face à la pandémie de Covid-19 et suite aux fermetures des frontières, de nombreux couples binationaux ont été séparés le temps du confinement. Une procédure dérogatoire va permettre enfin aux couples binationaux de se retrouver, selon des précisions du secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Face à la pandémie de Covid-19 et suite aux fermetures des frontières, de nombreux couples binationaux ont été séparés le temps du confinement. Une procédure dérogatoire va permettre enfin aux couples binationaux de se retrouver, selon des précisions du secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

Depuis des mois, certaines personnes n’étaient plus en mesure de revoir leur compagnon ou leur compagne, dont ils sont séparés suite à la fermeture des frontières face aux risques de l'épidémie de coronavirus. Le secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a enfin annoncé le déploiement d'une procédure dérogatoire afin de permettre aux couples binationaux séparés suite à la Covid-19 de se retrouver.

Cette information a été dévoilée ce 9 août dans les colonnes du Journal du dimanche. Le secrétaire d’Etat au tourisme a précisé qu’un "laissez-passer" pour les couples binationaux allait être mis en place.

Ni pacsées, ni mariées, 2.000 personnes seraient concernées par ces séparations forcées, entre la France et un pays étranger. Plus de 700 Français seraient séparés d'un conjoint non européen.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Français(e)s se sont mobilisés ces derniers mois pour tentent de mobiliser les pouvoirs européens pour être de nouveau autorisés à voyager. 

A travers la planète, la communauté de couples binationaux s'est rassemblée autour du hashtag #LoveisNoTourism (L'amour, ça n'est pas du tourisme).

Le secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a précisé les contours de cette mesure et de son application : 

"Après avoir dialogué avec le collectif Love is not Tourism, nous allons ouvrir une procédure dérogatoire. Les conjoints devront se présenter au consulat avec des documents attestant des activités communes". 

Il sera également nécessaire de fournir des pièces d'identité, une "preuve de résidence en France pour le conjoint Français" et un "titre de transport aller-retour".

Les couples binationaux devront transmettre des pièces qui prouvent le caractère durable du lien, tels qu'un contrat de bail, des factures, un compte en banque en commun... Une fois l'étude de ces documents réalisée, la Commission interministérielle de crise "délivrera des laissez-passer lorsque c'est nécessaire".

Vu sur : JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 13/08/2020 - 14:51
Le corona les avait séparés
mais la CAF les rassemble.
vauban
- 11/08/2020 - 09:02
Qu ils se rejoignent au Maghreb où en afrique
Subsaharienne,aucun problème
Ils peuvent également y regrouper leurs familles officieuses,frères ,grands frères ,villages, et leurs progénitures
Un aller simple me semble devoir être suffisant