En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© FREDERIC J. BROWN / AFP
© FREDERIC J. BROWN / AFP
Violences sexuelles

Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"

Publié le 28 février 2020
Alors que l'«affaire Polanski» resurgit à l'occasion de la cérémonie des César, Samantha Geimer, violée par le réalisateur en 1977, s'élève contre l'emballement médiatique autour de son histoire.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'«affaire Polanski» resurgit à l'occasion de la cérémonie des César, Samantha Geimer, violée par le réalisateur en 1977, s'élève contre l'emballement médiatique autour de son histoire.

Il y a 25 ans, à Hollywood, alors qu'elle n'était âgée que de 13 ans, Samantha Geimer fut violée par Roman Polanski. Dès le lendemain des faits, soutenue par ses parents, elle porte plainte. Ce sera la début de l'"affaire Polanski", un procès transformé en évènement médiatique, au cours duquel le réalisateur français prendra la fuite et se verra définitivement interdit de territoire aux États-Unis. 

Aujourd'hui encore, avec les nombreuses nominations aux César du réalisateur français pour son film " J'accuse", l'affaire fait de nouveau la une des journaux. Mais Samantha Geimer, elle, voudrait tourner la page. «Ce n'est pas pour lui que j'ai pardonné. Je l'ai fait pour moi», écrit-elle dans La Fille - Ma vie dans l'ombre de Roman Polanski, récit paru en 2013 et dont la rédaction a été déclenchée par l'«affaire Polanski» de 2009. Depuis 2003, elle souhaite également que son histoire ne soit plus exploitée pour nuire à la carrière du cinéaste.

À l'heure d'une énième «affaire Polanski», née d'une nouvelle accusation de viol portée par Valentine Monnier, et au moment de la cérémonie des César où le réalisateur ne se rendra pas pour ne pas avoir à «affronter un tribunal d'opinion autoproclamé», la voix de Samantha Geimer mériterait peut-être d'être entendue...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Winter
- 02/03/2020 - 23:31
Le dédommagement, la
Le dédommagement, la réparation, les dommages-intérêts font partie intégrante d’une transaction de justice traditionnelle. C’est reconnaître le dommage qu’on a causé. Et c’est ce qui permet aussi aux victimes de se reconstruire. Si cette femme a reçu des dommages-intérêts ça ne me choque pas du tout. Je pense qu’il faut lire son livre. Il est intéressant d’autre part de voir en France des violeurs que la justice ne punit pas sous prétexte qu’il n’ont pas “les codes“, ce qui est une seconde agression en réalité, et c’est ignoble, et en concomitance ces femmes hystériques qui se déchaînent. Probablement les 2 choses sont liées, les femmes comme les hommes ne se sentent pas protégées par la loi en France notamment et donc sortent frustrées des tribunaux si elles portent plainte. D’où la nécessité du bouc émissaire. (Aucune idée si Polanski est coupable ou non. )
jurgio
- 02/03/2020 - 14:56
Le difficile état d'âme
où l'on a la liberté de nourrir sa blessure ou de la cicatriser.
GP13
- 02/03/2020 - 14:31
@Pale Rider
La condamnation du coupable comme le versement d'un capital sont sans relation avec la cicatrisation d'une blessure reçue.
Bien des victimes d'agression ne remontent, en effet, jamais la pente. La capacité de résilience n'appartient qu'à la personne blessée, seule à pouvoir mettre un terme à un statut de victime, pour reprendre le cours d'une vie épanouie.