En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© HO / AFP
"Que sera, sera"
Disparition de Doris Day à l'âge de 97 ans
Publié le 13 mai 2019
La comédienne et chanteuse américaine Doris Day, l'inoubliable interprète de la chanson "Que sera, sera" dans le film d'Alfred Hitchcock, "L'Homme qui en savait trop", est décédée ce lundi 13 mai. Cette nouvelle a été dévoilée par sa fondation.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La comédienne et chanteuse américaine Doris Day, l'inoubliable interprète de la chanson "Que sera, sera" dans le film d'Alfred Hitchcock, "L'Homme qui en savait trop", est décédée ce lundi 13 mai. Cette nouvelle a été dévoilée par sa fondation.

Doris Day, de son vrai nom Mary Ann Von Kappelhoff, s'en est allée. L'actrice et chanteuse américaine est morte à l'âge de 97 ans. Elle souffrait d'une pneumonie. Cette triste nouvelle a été dévoilée ce lundi 13 mai par sa fondation consacrée à la défense des animaux. 

"Près de 300 fans se sont réunis à Carmel le mois dernier pour fêter l'anniversaire de Day. Elle était en excellente santé pour son âge, jusqu'à récemment quand elle a contracté une pneumonie, qui a conduit à sa mort".

Doris Day a joué dans une quarantaine de films dans les années 1950 et 1960. Doris Day a joué essentiellement dans des comédies et des comédies musicales. Au cours de sa carrière, elle a également enregistré près d'une vingtaine d'albums. C'est dans le film d'Alfred Hitchcock, L'Homme qui en savait trop (en 1956), qu'elle a interprété la chanson culte Que sera, sera (Whaterver Will Be, Will Be), signée Jay Livingston et Ray Evans. Ce titre exceptionnel, qui a marqué des générations entières de cinéphiles, avait obtenu l'Oscar de la meilleure chanson originale.  

Au cours de sa carrière, Doris Day a reçu une seule nomination aux Oscars pour Confidences sur l'oreiller en 1959. 

Après sa carrière à Hollywood, Doris Day était très impliquée depuis les années 1970 au sein de son institution pour les animaux, la Doris Day Animal Foundation.

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
02.
L’histoire fascinante du commando Kieffer
03.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
04.
Elevage : l'entreprise Hénaff félicitée par... l'association L214
05.
Gilets jaunes : les appartements d'un casseur saisis pour rembourser ses dégradations
06.
Morts par morsure de serpent : une plaie planétaire contre laquelle l’OMS entend entrer en guerre
07.
Thierry Ardisson annonce quitter C8 car "la chaîne n'a plus les moyens de s'offrir Ardisson"
01.
Otages français : Emmanuel Macron, savez vous qui sont vraiment les deux hommes que vous accueillez en fanfare ?
02.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
03.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
04.
La liberté est-elle climaticide ? La question folle que ne sont pas loin de se poser les nouveaux intégristes de l’environnement
05.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
06.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
01.
Otages français : Emmanuel Macron, savez vous qui sont vraiment les deux hommes que vous accueillez en fanfare ?
02.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
La liberté est-elle climaticide ? La question folle que ne sont pas loin de se poser les nouveaux intégristes de l’environnement
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 13/05/2019 - 20:56
Le charme discret de l'Amérique
avant les hippies ....

Ooh, oh,
When I was just a little girl
I asked my mother, what will I be
Will I be pretty, will I be rich
Here's what she said to me.
Que Sera, Sera,
Whatever will be, will be, will be,
The future's not ours, to see, yeah
Que Sera, Que Sera, Que Sera