En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© HO / AFP
"Que sera, sera"

Disparition de Doris Day à l'âge de 97 ans

Publié le 13 mai 2019
La comédienne et chanteuse américaine Doris Day, l'inoubliable interprète de la chanson "Que sera, sera" dans le film d'Alfred Hitchcock, "L'Homme qui en savait trop", est décédée ce lundi 13 mai. Cette nouvelle a été dévoilée par sa fondation.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La comédienne et chanteuse américaine Doris Day, l'inoubliable interprète de la chanson "Que sera, sera" dans le film d'Alfred Hitchcock, "L'Homme qui en savait trop", est décédée ce lundi 13 mai. Cette nouvelle a été dévoilée par sa fondation.

Doris Day, de son vrai nom Mary Ann Von Kappelhoff, s'en est allée. L'actrice et chanteuse américaine est morte à l'âge de 97 ans. Elle souffrait d'une pneumonie. Cette triste nouvelle a été dévoilée ce lundi 13 mai par sa fondation consacrée à la défense des animaux. 

"Près de 300 fans se sont réunis à Carmel le mois dernier pour fêter l'anniversaire de Day. Elle était en excellente santé pour son âge, jusqu'à récemment quand elle a contracté une pneumonie, qui a conduit à sa mort".

Doris Day a joué dans une quarantaine de films dans les années 1950 et 1960. Doris Day a joué essentiellement dans des comédies et des comédies musicales. Au cours de sa carrière, elle a également enregistré près d'une vingtaine d'albums. C'est dans le film d'Alfred Hitchcock, L'Homme qui en savait trop (en 1956), qu'elle a interprété la chanson culte Que sera, sera (Whaterver Will Be, Will Be), signée Jay Livingston et Ray Evans. Ce titre exceptionnel, qui a marqué des générations entières de cinéphiles, avait obtenu l'Oscar de la meilleure chanson originale.  

Au cours de sa carrière, Doris Day a reçu une seule nomination aux Oscars pour Confidences sur l'oreiller en 1959. 

Après sa carrière à Hollywood, Doris Day était très impliquée depuis les années 1970 au sein de son institution pour les animaux, la Doris Day Animal Foundation.

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 13/05/2019 - 20:56
Le charme discret de l'Amérique
avant les hippies ....

Ooh, oh,
When I was just a little girl
I asked my mother, what will I be
Will I be pretty, will I be rich
Here's what she said to me.
Que Sera, Sera,
Whatever will be, will be, will be,
The future's not ours, to see, yeah
Que Sera, Que Sera, Que Sera