En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Fouad Maghrane / AFP
Sous le choc

Incendie de Notre-Dame de Paris : les stars laissent éclater leur chagrin

Publié le 16 avril 2019
De nombreuses personnalités ont réagi sur les réseaux sociaux à l'incendie dévastateur qui s'est déclaré lundi 15 avril à Notre-Dame de Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nombreuses personnalités ont réagi sur les réseaux sociaux à l'incendie dévastateur qui s'est déclaré lundi 15 avril à Notre-Dame de Paris.

Un incendie s'est déclaré vers 18h50 lundi 15 avril dans les combles de Notre-Dame-de-Paris. Ce mardi matin, l'ensemble du feu a été éteint, selon les pompiers. Le chantier de reconstruction devrait prendre plusieurs décennies. Hier soir, alors que les flammes ravageaient la cathédrale, de nombreuses stars, telles que Yannick Noah, Sylvie Tellier, Estelle Lefébure, Alessandra Sublet, Vincent Cerutti, Karine Ferri, Guillaume Canet, Elodie Frégé, Alesandra Lamy, Mélissa Theuriau, Carla Bruni, Lio ou encore Nathalie Baye, ont fait part de leur désarroi sur les réseaux sociaux. Certains, comme Laurence Boccolini, qui voyait la fumée de sa fenêtre, ont assisté à l’incendie en direct. Laeticia Hallyday, en voyage au Vietnam, a appris la triste nouvelle en pleine nuit. Des images qui ont " brisé le cœur" de la veuve de Johnny. En voyage en Martinique, Vaimalama Chaves a également fait part de sa tristesse : "Ce n’est pas la distance qui réduit la douleur. Même un océan plus loin mon coeur pleure".

 

Stéphane Bern en larmes au JT de France 2

A Reims, Stéphane Bern a également assisté au désastre à distance. En direct dans le JT de 20 heures de France 2, l'animateur a fondu en larmes. "C'est insupportable ! Vous imaginez ? C'est l'image de notre pays. C'est quelque chose qui nous touche au cœur ! C'est plus qu'un symbole, on se sent tous meurtris, blessés. Je comprends que le chef de l'Etat ait tout interrompu, c'est quelque chose qui est grave ! Par-delà le symbole, on est touché en plein coeur aujourd'hui", a-t-il confié à Anne-Sophie Lapix. "C'est quelque chose d'effroyable ! Je ne pensais pas voir ça de mon vivant. Personne ne l'a vu depuis le 13ème siècle et pourtant, ça s'est produit", a-t-il ajouté ému.

Vu sur : Purepeople
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 18/04/2019 - 17:25
@jurgio
L'anticlericalisme cache misère français de l'antichristianisme, n'est pas l'apanage de la gauche.
Il a son pendant à droite version utilitariste, raison du plus fort, philosophe élitiste et gens bien nés et suffisamment fortunés pour s'estimer transcendants et haut dessus de la pauvre engeance qui s'obstinne à reconnaître dans un juif crucifié et ressuscité le sauveur de l'humanité.
Le chrétien est de droite et de gauche selon le sujet. Et parfois très de droite ou très de gauche selon le sujet.
jurgio
- 18/04/2019 - 15:10
À force de taper sur le catholicisme
la Gauche 'collet monté' (ou débraillée, comme on veut) a vu son objet d'aversion s'amenuiser au point qu'elle se demande aujourd'hui sur qui elle va pouvoir projeter sa haine. Il y a aussi, après cet incendie, l'histoire du boulanger chassé de Fernand Raynaud. Elle pensait que Notre-Dame n'était plus qu'un musée, une annexe du Louvre et elle découvre subitement la force d'un culte dans le même temps qu'elle prend le vertige devant le vide de sa pensée.
AZKA
- 16/04/2019 - 22:37
Les saltimbanques pleurent
Ces "anges" de la post modernité ont tant d'amour pour des symboles qu'ils détestent. Schizos ou opportunistes, au choix!