En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© FADEL SENNA / AFP
Money, money, money
Le bébé de Meghan Markle et Harry est déjà dans le viseur du fisc américain
Publié le 15 avril 2019
Le royal baby intéresse le monde entier et… les services fiscaux des États-Unis!
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le royal baby intéresse le monde entier et… les services fiscaux des États-Unis!

Le fisc américain serait, lui aussi, très impatient de voir naître l'enfant du Prince Harry et de Meghan Markle. La raison de cet intérêt tient à la double nationalité du bébé, britannique par son père, et américaine par sa mère. Interrogé par BFM TV, David Treitel, fondateur de l'American Tax Returns, société de conseil pour les expatriés américains au Royaume-Uni, a ainsi expliqué : "Lorsqu'un des deux parents d'un enfant est américain et qu'il a résidé aux États-Unis pendant cinq ans dont au moins deux après 14 ans, alors le bébé est américain". "C'est le cas de Meghan", a-t-il ajouté, précisant qu'il s'agit d'une première dans la famille royale. Tout comme sa mère, la duchesse de Sussex, cet enfant devra chaque année montrer patte blanche au fisc américain. Harry et Meghan devront aussi déclarer les comptes en banque de leur bébé et tous les revenus qu'il pourrait générer. "Le fisc américain va obtenir beaucoup d'informations sur la richesse du couple" à travers ces déclarations et celles de sa mère, précise David Treitel.

Même les cadeaux faits par les non-Américains feront objet d'une déclaration. "Imaginez que la reine offre au bébé un beau livre d'art de la collection royale. Il devra alors être déclaré au fisc s'il dépasse une valeur de 100.000 dollars", note David Treitel. Mais attentions, tout cela ne se traduira pas forcément en impôts. Ces déclarations pourraient "être compensés par les impôts à payer en Grande-Bretagne", selon Laura Saunders, spécialiste des questions fiscales au Wall Street Journal. Mais avant de déclarer quoi que ce soit au fisc américain, Meghan et Harry devront décider s'ils veulent reconnaître la double nationalité de leur enfant.

 

Vu sur : Gala
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires