En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© FADEL SENNA / AFP
Money, money, money
Le bébé de Meghan Markle et Harry est déjà dans le viseur du fisc américain
Publié le 15 avril 2019
Le royal baby intéresse le monde entier et… les services fiscaux des États-Unis!
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le royal baby intéresse le monde entier et… les services fiscaux des États-Unis!

Le fisc américain serait, lui aussi, très impatient de voir naître l'enfant du Prince Harry et de Meghan Markle. La raison de cet intérêt tient à la double nationalité du bébé, britannique par son père, et américaine par sa mère. Interrogé par BFM TV, David Treitel, fondateur de l'American Tax Returns, société de conseil pour les expatriés américains au Royaume-Uni, a ainsi expliqué : "Lorsqu'un des deux parents d'un enfant est américain et qu'il a résidé aux États-Unis pendant cinq ans dont au moins deux après 14 ans, alors le bébé est américain". "C'est le cas de Meghan", a-t-il ajouté, précisant qu'il s'agit d'une première dans la famille royale. Tout comme sa mère, la duchesse de Sussex, cet enfant devra chaque année montrer patte blanche au fisc américain. Harry et Meghan devront aussi déclarer les comptes en banque de leur bébé et tous les revenus qu'il pourrait générer. "Le fisc américain va obtenir beaucoup d'informations sur la richesse du couple" à travers ces déclarations et celles de sa mère, précise David Treitel.

Même les cadeaux faits par les non-Américains feront objet d'une déclaration. "Imaginez que la reine offre au bébé un beau livre d'art de la collection royale. Il devra alors être déclaré au fisc s'il dépasse une valeur de 100.000 dollars", note David Treitel. Mais attentions, tout cela ne se traduira pas forcément en impôts. Ces déclarations pourraient "être compensés par les impôts à payer en Grande-Bretagne", selon Laura Saunders, spécialiste des questions fiscales au Wall Street Journal. Mais avant de déclarer quoi que ce soit au fisc américain, Meghan et Harry devront décider s'ils veulent reconnaître la double nationalité de leur enfant.

 

Vu sur : Gala
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
06.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
06.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires