En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Plus galvanisant qu’un bon sondage ?
Edouard Philippe remporte le prix de l’humour politique 2018-2019 décerné par le Press Club
Publié le 09 avril 2019
Le palmarès des récompenses décernées par le Press Club a été dévoilé dans la soirée de mardi. Edouard Philippe remporte le grand prix de l’humour et politique. À la question de savoir si "tout remont[ait] à Matignon", le Premier ministre avait répondu : "Non, seulement les emmerdes".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le palmarès des récompenses décernées par le Press Club a été dévoilé dans la soirée de mardi. Edouard Philippe remporte le grand prix de l’humour et politique. À la question de savoir si "tout remont[ait] à Matignon", le Premier ministre avait répondu : "Non, seulement les emmerdes".

Tout remonte-t-il à Matignon ? "Non, seulement les emmerdes" . Ce constat désabusé et décalé a donc perrmis à Edouard Philippe de remporter le grand prix de l’humour politique 2018–2019 en cette soirée du mardi 9 avril.

Le jury du prix "Press Club, humour et politique", présidé par Nelson Montfort, a donc récompensé le bon mot du Premier ministre Edouard Philippe parmi une quinzaine de "petites phrases" pour le titre de la déclaration la plus drôle de l’année en politique.

D’autres récompenses ont été décernées lors de la remise des prix.

Le Prix spécial est attribué à Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée, à propos des mesures sur le pouvoir d’achat : "Nous avons probablement été trop intelligents, trop subtils".

Le Prix du Jury est attribué au sénateur LR Bruno Retailleau : "Si Wauquiez ne parvient pas à se montrer aussi intelligent qu’il l’est, il n’y arrivera pas".

Les Prix de l’encouragement sont attribués ex-aequo à : 

-Benjamin Griveaux, l’ancien porte-parole du gouvernement, pour sa phrase après l’intrusion des Gilets jaunes dans son ministère : "On a eu un début d’année assez rock’n’roll ; moi j’ai eu une journée porte ouverte". 

-l’eurodéputé socialiste Emmanuel Maurel à propos du patron de son parti : "Pour savoir où est Olivier Faure, suivez les sifflets".

Le Prix du lapsus est attribué à Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé. Elle avait prononcé la phrase suivante lors d’une intervention à l’Assemblée nationale lors des questions au gouvernement : "Monsieur le Président, mesdames et messieurs les retraités…".

Le Prix du tweet a été décerné à Gilles Boyer, conseiller auprès du Premier ministre : "Pour exclure il faut le quorum. Pour avoir le quorum il faut arrêter d’exclure".

L’ancien président François Hollande, grand gagnant en 2017, reçoit cette année le Prix des internautes pour ses "hollanderies" comme la déclaration suivante : "Emmanuel Macron, j’aurais pu le battre mais je n’ai pas voulu".

Le Prix du Jeu de " Miot " (en hommage à Jean Miot, créateur du Prix) est attribué à Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes. Il avait interpellé Edouard Philippe sur la démission refusée de Gérard Collomb avec ces mots : "Nous avons un ministre de l’Intérieur qui est déjà à l’extérieur".

Le Prix de l’amour en politique a également été remis à Christophe Castaner, au moment où il était encore secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement. Il s’était exprimé de la manière suivante en évoquant Emmanuel Macron : "Tout en lui est fascinant, son parcours, son intelligence, sa vivacité et même sa puissance physique".  

François Hollande, le grand gagnant de l'an dernier, a donc été détrôné par le Premier ministre Edouard Philippe pour le Press Club, humour et politique 2018-2019. 

Vu sur : Press Club
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires