En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Réseaux sociaux
Dubaï : une Britannique risque d'être emprisonnée pour avoir insulté la nouvelle femme de son ex-mari sur Facebook
Publié le 08 avril 2019
Laleh Shahravesh fait face à des poursuites judiciaires à Dubaï pour avoir publié des commentaires injurieux sur Facebook. Cette Britannique pourrait être condamnée à deux ans de prison à Dubaï et à une amende de 50.000 livres pour avoir insulté son ex-mari et sa nouvelle épouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laleh Shahravesh fait face à des poursuites judiciaires à Dubaï pour avoir publié des commentaires injurieux sur Facebook. Cette Britannique pourrait être condamnée à deux ans de prison à Dubaï et à une amende de 50.000 livres pour avoir insulté son ex-mari et sa nouvelle épouse.

Une femme de nationalité britannique, Laleh Shahravesh, risque d'être condamnée à deux ans de prison à Dubaï pour avoir traité la nouvelle compagne de son ancien époux de "cheval".

 Laleh Shahravesh, âgée de 55 ans, a été arrêtée dans un aéroport de Dubaï après avoir pris l'avion pour assister aux funérailles de son ancien mari, décédé d'une crise cardiaque. Elle était accompagnée de sa fille de 14 ans. 

Elle fait l'objet de poursuites pour deux commentaires publiés sur Facebook. Ces messages ont été postés sur des photographies de son mari, qui s'était remarié en 2016.   

Laleh Shahravesh était mariée depuis 18 ans avec son ex-mari. Elle a vécu pendant huit mois aux Emirats arabes unis. Elle a ensuite décidé de rentrer au Royaume-Uni avec sa fille. Son mari avait fait le choix de rester aux Emirats arabes unis. Le couple a alors divorcé. 

Laleh Shahravesh avait découvert avec stupeur que son ancien mari était en train de vivre une nouvelle passion amoureuse et s'était remarié. Elle a découvert les photos du nouveau couple sur Facebook. 

Laleh Shahravesh a publié deux commentaires sur les réseaux sociaux. L'un d'entre eux n'était pas tendre vis-à-vis de la nouvelle conquête de son ex-mari :

"J'espère que tu vas sous la terre, idiot. Bon sang. Tu m'as quitté pour ce cheval".

Les lois sur la cybercriminalité aux Emirats arabes unis sont assez strictes sur la question. Une personne peut en effet être condamnée à une peine d'emprisonnement ou à une amende pour avoir fait des déclarations diffamatoires sur les réseaux sociaux. 

La nouvelle épouse de l'ex-mari de Laleh Shahravesh a décidé de déposer plainte. Radha Stirling, directrice générale du collectif "Detained in Dubai", avait demandé à la plaignante de retirer ses accusations, ce qu'elle a refusé. 

Laleh Shahravesh a finalement été libérée sous caution après son arrestation. Son passeport a été confisqué. Elle vit actuellement à l'hôtel. Elle est dans l'incapacité de quitter le territoire. La fille de Laleh Shahravesh est désemparée et souhaite former un recours pour sa mère.

Un porte-parole du Foreign Office a affiché son soutien envers Laleh Shahravesh auprès de la rédaction du journal The Independent : "Notre personnel soutient une femme britannique et sa famille après sa détention aux Émirats arabes unis. Nous sommes en contact avec les autorités émiriennes concernant son cas".

Le cas de cette femme britannique va donc alerter les touristes sur la loi sur la cybercriminalité aux Emirats arabes unis. 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ceolwyn
- 13/04/2019 - 09:48
SURPRIS?
Il ne faut juste pas mettre les pieds dans ces pays de merde qui en plus nous pourrissent la vie en exportant leur Islamisme dictatorial.
Ceolwyn
- 13/04/2019 - 09:09
SURPRIS?
Il ne faut juste pas mettre les pieds dans ces pays de merde qui en plus nous pourrissent la vie en exportant leur Islamisme dictatorial.
padam
- 08/04/2019 - 18:58
Et alors?
Normal! du moins à Dubaï...