En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

04.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 11 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 16 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 16 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 17 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 18 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 18 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 19 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 19 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 20 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 20 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 14 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 16 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 17 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 17 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 18 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 19 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 19 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 20 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 20 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 20 heures
© PASCAL GUYOT / AFP
© PASCAL GUYOT / AFP
Le cinéma français éclaboussé par le mouvement MeToo ?

Nouveaux soupçons d'agressions sexuelles contre le réalisateur Luc Besson

Publié le 10 juillet 2018
Selon des informations de Mediapart, quatre nouvelles femmes affirment avoir été victimes d'un "comportement inapproprié" de la part du réalisateur français. L'une d'elles a écrit au procureur de la République pour dénoncer des faits qualifiés d'"agressions sexuelles".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations de Mediapart, quatre nouvelles femmes affirment avoir été victimes d'un "comportement inapproprié" de la part du réalisateur français. L'une d'elles a écrit au procureur de la République pour dénoncer des faits qualifiés d'"agressions sexuelles".
 

Un mois et demi après le dépôt d'une première plainte par l'actrice Sand Van Roy et alors que les analyses toxicologiques n'avaient pas pu démontrer que la jeune femme était sous l'emprise d'un produit stupéfiant (ingéré à son insu et annihilant son discernement), de nouvelles accusations d'agressions sexuelles ciblent le réalisateur Luc Besson. 

Parmi ces femmes, une ancienne directrice de casting a notamment écrit au procureur de la République de Paris, le 6 juillet, afin de dénoncer des faits qualifiés "d'agressions sexuelles". Ces nouvelles révélations sont le fruit d'une nouvelle enquête de Mediapart. Cette femme en question aurait décidé de briser le silence après la plainte déposée par Sand Van Roy, le 18 mai dernier.  
 
La rédaction d'Edwy Plenel, accusée par Charlie Hebdo de ne pas avoir été au courant des soupçons qui pesaient sur Tariq Ramadan, s'est donc emparée depuis de nombreux mois de la vague de colère et du mouvement féministe symbolisé par le mouvement #MeToo, depuis le début de l'affaire Weinstein. 
 
La parole des femmes se libère de plus en plus face aux agressions et aux abus sexuels à travers la planète et dans les milieux de pouvoir comme à Hollywood, dans les grandes entreprises ou maintenant dans le cinéma français. 
 
La directrice de casting a détaillé à Mediapart sa démarche judiciaire et l'attitude de Luc Besson en sa présence. 
 
"Il arrivait ainsi fréquemment dans mon dos pendant que je coachais des acteurs et m'embrassait dans le cou. D'autres fois, il me forçait à m'asseoir sur ses genoux. Il instaurait de plus en plus une proximité physique qui me mettait très mal à l'aise. (…) Je me suis dit : enfin quelqu'un qui parle. Allez, j'y vais moi aussi".
 
Mediapart a pu obtenir les récits et les témoignages de quatre femmes ayant travaillé aux côtés du réalisateur. Elles affirment toutes avoir été l'objet d'un "comportement sexuel inapproprié".
 
L'une de ces quatre femmes se souvient d'une rencontre avec Luc Besson. 
 
"Au lieu d'avoir le rendez-vous dans le hall d'entrée, dans le salon comme on fait souvent, le meeting était dans sa chambre, chose qui m'a paru un peu étrange". Lors d'un second rendez-vous, "il n'a même pas terminé de fermer la porte qu'il s'est jeté sur moi, pour me toucher ou pour m'embrasser". 
 
Une ancienne employée d'EuropaCorp, la société du cinéaste français, a également indiqué à Mediapart qu'elle a été embrassée sur la bouche contre son gré, avoir reçu des avances sexuelles et s'être fait toucher les fesses.  
 
"Il entend quand on dit "non" mais ce ne sera pas pérenne parce qu'il recommencer. A chaque fois, il essaye de gravir de nouveaux paliers". 
 
Luc Besson reste présumé innocent dans le cadre de la première plainte déposée par la comédienne Sand Van Roy et face à ces nouvelles accusations. 
 
Selon les informations de Mediapart, l'avocat de Luc Besson, Maïtre Marembert, n'a pas souhaité s'étendre sur ces accusations et cette affaire. 
 
"Les sujets que vous mentionnez font l'objet d'une enquête en cours. Vous comprenez donc que Monsieur Besson réserve ses réponses aux enquêteurs auprès desquels il s'est mis à disposition afin que son innocence soit démontrée".     
 
Au moment des premières révélations, le réalisateur avait déjà formellement démenti les accusations qui pesaient contre lui. 
     
Vu sur : Lu sur Mediapart
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
guzy1971
- 22/07/2018 - 14:45
Fin de carrière pas glorieuse pour les baby-boomers
Gros degueulasse
kelenborn
- 14/07/2018 - 10:08
Evidemment
Pas signé: on se fait le petit rapporteur du sicofiente Merdiafart mais on ne sort pas le doigt de son cul pour signer en lettres merdeuses! Qui plus est on a le culot d'affirmer que Merdiafart entend se "racheter" de son silence sur Ramadan ! Ah bon en disant que l'"Homme blanc" est bien plus coupable encore: ce torchon est une insulte aux abonnés d'Atlantico: j'invite les uns et les autres à résilier leur abonnement!