En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 7 heures 44 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 8 heures 27 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 10 heures 56 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 11 heures 40 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 13 heures 47 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 14 heures 10 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 14 heures 45 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 15 heures 3 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 8 heures 9 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 9 heures 38 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 11 heures 11 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 12 heures 8 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 13 heures 6 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 14 heures 15 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 14 heures 36 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 14 heures 55 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 15 heures 7 min
© Capture d'écran
© Capture d'écran
En colère

Nicolas Bedos dézingue Emmanuel Macron : "le gars se tripote comme s'il fêtait son bac"

Publié le 24 avril 2017
Sur les réseaux sociaux, l'auteur et humoriste n'a pas été tendre avec le discours du leader d'En Marche !.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur les réseaux sociaux, l'auteur et humoriste n'a pas été tendre avec le discours du leader d'En Marche !.

Au lendemain des résultats du premier tour de la présidentielle, Nicolas Bedos s'en est vivement pris au candidat d'En Marche! sur Facebook et Twitter, fustigeant notamment son discours tenu porte de Versailles, à Paris.

"Qu'on présente d'urgence des auteurs à notre fringant candidat. Il mérite de meilleurs textes, la République aussi", a ironisé l'acteur. "Au-delà des longueurs et de l'inouïe faiblesse du style, son discours d'hier soir [dimanche soir] était indigne du moment. Ses formules de victoires follement prématurées, d'une choquante frivolité face à la gravité de l'enjeu", a jugé le comédien.

En outre, pour Nicolas Bedos, l'ex-banquier aurait sans doute dû se montrer plus modeste. "Le FN casse la baraque, une grande partie des électeurs portent le deuil d'une élection, la classe politique toute entière titube en ne sachant même plus à quel taulier se vouer. Et le gars se tripote comme s'il fêtait son bac", assène le réalisateur, avant d'inviter des plumes à déposer leur CV pour venir en aide au candidat. 

pic.twitter.com/RgGEkWb1JC

— Nicolas Bedos (@NicolasBedos1) 24 avril 2017

 

Vu sur : Lu sur LCI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 26/04/2017 - 10:55
Encore un déçu !
...de l'échec de Mélenchon.
Maxoplus
- 26/04/2017 - 00:53
Bedos est un faisan
qui se pavane dans sa suffisance. L'archétype de l'opportuniste qui saisit toute occasion pour faire parler de lui.
lemillanh
- 25/04/2017 - 22:27
du Fake pendant 5 ans
armez vous de patience il faudra le supporter lui et sa mère une seule chose me console c'est de ne pas avoir eu à participer à son couronnement d'hier et de pas le faire demain en remettant un bulletin de mon candidat du premier tour